Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

En cette période de confusion et d'incompréhension, où la crise perpétuelle mise en représentation, n'est qu'une escroquerie généralisée, où l’économie financière planétaire impose sa dictature "à perpétuité", détruisant les conditions de survie de ses habitants, nous remettons en question les idées reçues, dénonçons les solutions de changement actuelles comme inopérantes, car inadaptées aux nouveaux conditionnements de la société du spectacle. Nos expériences d’échec qui ont construit nos croyances limitantes, sont à l’origine de nos problèmes. C’est la recherche de la solution, limitée à ce monde clos de la marchandise, qui crée un problème sans solution, en garantissant la réussite de l'échec.
Nos contributions peuvent apporter des possibilités qui permettent de sortir des pratiques inefficaces de changement. De la systémique au constructivisme radical, du détournement à la dérive situationniste, de l’anti-autoritarisme libertaire au refus des contraintes de mai 68, de l’écologie unitaire à l’invention d’incroyances, des relations et des liens se construisent dans l’émergence d’un changement de perspective.
Les élus de la toute puissance médiatique, détenteurs de vérités suprêmes, prenant leurs prédictions pour des réalités supérieures, n’ont fait que diviser le monde dans des compétitions guerrières qui ont mis le futur en faillite en renforçant la permanence d’une société marchande sans devenir. Or, le rassemblement de nos différences qui s’en mêlent et s’entremêlent au coeur des débats et des ébats, a des capacités bien plus grandes que la somme de ses composantes séparées les unes des autres. Lorsque la richesse de ces interactions franchit un certain seuil, le mouvement global produit de façon discontinue de nouveaux comportements d'ensemble tout à fait imprévisibles.
Passant du désir au plaisir de changer ensemble, le recadrage de nos points de vue, décalés dans l’invention d'un futur, un devenir maintenant accessible, change notre interprétation des situations. En modifiant ainsi les règles du jeu, ne respectant plus les codes ni les modes, nous augmentons le nombre des choix possibles, créant de nouveaux espaces de liberté. Cela nous permet d’utiliser les vertus de nos défauts, et ainsi débloquer l’accès à nos ressources en sommeil.
Vous ne trouverez pas, ici, de vérité suprême en prêt-à-porter, mais seulement des approximations parcellaires, à un moment donné, selon un certains points de vue "a priori", à utiliser et à re-construire par soi-même. Nous n'apporterons pas de vérité, marchandise désincarnée à consommer sur place, mais nous vous proposons seulement quelques pistes à expérimenter, en autonomie, s'auto-organisant spontanément avec les autres.
Le bricolage opératoire collectif se substitue aux croyances réductrices autoritaires. Ce monde de séparations et de prédations où tout n'est plus que marchandises, peut alors se reconstruire dans une écologie de la relation. Il s'agit maintenant de se débarrasser de tout accaparement et de toutes les gouvernances, ne plus accepter de direction, bannir l'argent et l'autorité toujours abusive, et généraliser l'auto-organisation libertaire, par une démocratie directe où tout mandataire est révocable.
C'est alors que tout devient possible à ceux que n'arrête pas l'invraisemblable.
"La révolution est incroyable parce que vraie." Graffiti de mai 68

Commenter cet article