Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

Tu vois le travail ?

Parution du n°38 de la revue Réfractions. Recherches et expressions anarchistes

   Les camarades de Réfractions évoquent dans leur dernier numéro la question du travail et ouvrent leurs pages à la critique de l'ontologie du travail issue du courant de la critique de la valeur-dissociation. On retrouvera notamment :

Sortir du travail ?

Entretien inédit avec Anselm Jappe,

ainsi que la publication du texte précédemment paru sur Palim Psao,

Le travail est un crime  

Texte de Hermann J. Schuurmann (1924, membre du groupe libertaire hollandais De Mocker). 

***

Tu vois le travail ? 

   « Parler des habits neufs du capitalisme, c’est ainsi le mettre à nu. C’est notamment ce que se propose de faire la critique de la valeur : si le travail « abstrait », comme pure dépense quantifiée indifféremment de ce qui est produit, s’insinue aujourd’hui dans des zones insoupçonnées pour les transformer en sources de valeur, ce pourrait être parce que le processus de valorisation de l’économie dite « réelle » touche à sa limite interne. Doit-on dès lors tabler sur les potentialités émancipatrices d’une automatisation généralisée, remplaçant à terme le travail « vivant » et libérant de la sorte une subjectivité disponible pour la pure créativité et le loisir ? Et si l’on cherche, au-delà du travail, à préserver le sens de la création humaine, cela n’implique-t-il pas, au-delà de toutes les tentatives de redistribution des fruits de la production industrielle, la nécessité de se déprendre d’un mode de vie, d’une culture et de représentations économiques faisant de l’être humain un être défini essentiellement par des besoins et, précisément, par le travail ?

   Débusquer sous ses plus retorses transformations le travail qui exploite et fait souffrir, fourbir de nouvelles armes critiques, lutter contre la réduction de nos vies aux coordonnées économiques : les pensées et les pratiques anarchistes ne sauraient esquiver cette triple besogne !

Alors, tu vois le travail ? »

Extrait de l'éditorial de la commission de rédaction de Réfractions

Table des matières

Site de la revue

A propos du texte de Schuurmann voir : 

Toujours contre le travail. Éloge des libertaires hollandais du groupe De Moker

(par Clément Homs) 

« Si nous ne travaillons pas à l’effondrement du capitalisme, nous travaillons à l’effondrement de l’humanité ! »

« Nous ne voulons pas crever à cause du capitalisme : voilà pourquoi le capitalisme doit crever à cause de nous. »

(Herman J. Schuurman, 1924, Le travail est un crime)

Tag(s) : #Parutions & Bibliographie

Commenter cet article