Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

Rencontre inédite entre Assa Traoré, des travailleurs de GM&S, PSA, SNCF... c’est ce vendredi

Vendredi 7 juillet, pendant que les grandes puissances mondiales entameront un énième sommet du G20 afin de discuter de leurs plans pour toujours plus nous exploiter, à Paris se tiendra l’anniversaire de Révolution permanente entre celles et ceux qui s’organisent pour un autre monde débarrassé de l’exploitation et des oppressions. L’occasion de célébrer deux ans d’information du bon côté de la barricade ainsi que de se retrouver pour un événement militant de l’extrême gauche. Une soirée militante qui débutera par un débat entre des figures représentatives des luttes actuelles chez les travailleurs, dans la jeunesse et les quartiers populaires.

 

Loi Travail, état d’urgence, violences policières, grèves, corruption, guerres, tournant autoritaire, mesures liberticides, élections présidentielles et législatives, Calais, le gouvernement Macron et l’annonce de la loi Travail 2,… Les derniers mois auront été agités. Une situation de crise économique et politique qui aura amenée des centaines de milliers de personnes à se mobiliser contre la loi Travail, des milliers d’autres – parfois les mêmes – à descendre dans les rues contre les violences policières après le meurtre d’Adama Traoré l’été dernier, à s’organiser pour la fin de l’état d’urgence, à refuser le discours sur l’union nationale après les attentats successifs, à dénoncer la caste politicienne corrompue, des milliers à refuser le front républicain et à scander « ni Le Pen ni Macron » il y a quelques semaines. Des mois passés marqués par des luttes qui ont fait émergé une nouvelle génération de militants, une génération forgée à la lutte contre la casse du droit du travail, une destruction promettant à la majorité un avenir sous le signe de la précarité, forgée à coups de matraques et de gaz lacrymo, et qui se forme dans l’expérience de la lutte apprenant l’importance de la solidarité et de la convergence des luttes.

Vendredi soir, avant de faire la fête tous et toutes ensemble, se tiendra un débat. Un débat donnant la parole à quelques figures qui ont émergé dans les combats, les luttes, de ces derniers mois ou années. Assa Traoré, la sœur d’Adama Traoré tué par les gendarmes à Beaumont-Sur-Oise le 19 juillet, qui est au cœur d’un scandale d’Etat, une affaire qui en dit long sur ce que subissent les habitants des quartiers populaires, est l’une des invitées à la table. Depuis le 19 juillet 2017, Révolution Permanente a suivi son combat et celui de sa famille pour les soutenir face à une machine judiciaire qui s’est rangée du côté des policiers, des assassins. Une table sera installée dans la salle sur laquelle on pourra trouver le livre écrit par Assa Traoré intitulé « Lettre à Adama » ou encore des T-Shirt pour soutenir la famille Traoré et venir à la marche prévue le 22 juillet pour réclamer la justice pour Adama.

Assa Traoré parlera aux côtés de Vincent Duse, ouvrier à PSA Mulhouse. Un travailleur et syndicaliste CGT de l’une des plus grandes entreprises d’automobile qui est confronté depuis des années aux méthodes répressives et à la logique patronale de PSA. Une délégation d’ouvriers en lutte de GM&S, usine de sous-traitance dont PSA est le principal client, seront également présents. Eux qui sont menacés de licenciement et sont engagés dans une lutte avec les grands groupes et l’Etat pour sauvegarder leur emploi. Une lutte éminemment symbolique en ce début de quinquennat Macron. Car ces salariés font parti de ces centaines de milliers d’autres travailleurs qui réclament de meilleures conditions de travail et une vie décente.

Ces travailleurs sont présents dans de nombreux secteurs : l’automobile mais aussi du côté des cheminots, des raffineries, de la distribution comme à la FNAC, chez Tati, ou encore dans l’hôtellerie. Anasse Kazib, cheminot délégué Sud Rail au Bourget, fait parti de ces cheminots qui ont lutté contre la loi travail et qui ensuite a mené une lutte locale offensive et créative de six mois. Une lutte victorieuse dont nous devons tirer des leçons pour se préparer aux affrontements à venir. C’est également l’expérience d’une lutte victorieuse que connaissent Fouad, Brahim et leurs collègues de l’hôtel Campanile Tour Eiffel. Une bataille de 43 jours qui vient tout juste de s’achever : les grévistes ont obtenu satisfaction sur l’ensemble de leurs revendications. Deux exemples qui, alors que beaucoup doutent de notre capacité à nous organiser et à gagner, montrent que la lutte paie !

Ghislaine Tormos, ouvrière à PSA Poissy, ancienne gréviste de PSA Aulnay, est justement imprégnée de ces expériences de lutte qui parfois payent et parfois échouent. Une femme travailleuse qui connaît bien les tactiques de la direction pour diviser les travailleurs, et comment les salariés inventent et doivent inventer leurs propres outils de lutte pour se défendre, se coordonner. Comment devenir plus malins, plus intelligents, plus organisés que ceux qui nous gouvernent, que ceux qui nous dirigent, que ces « donneurs d’ordre » ?

Loïc Canitrot qui a été au cœur de la création du mouvement Nuit Debout pendant la loi Travail insiste souvent dans ses interventions sur cette question justement de l’organisation par eux-mêmes des travailleurs, que la solution n’est pas à chercher dans les urnes mais dans la rue et les luttes !

L’ensemble de ces luttes, de ces mouvements, Révolution Permanente les a suivi, y a offert une tribune refusée par les grands médias dominants. Pour la plupart, les militants de Révolution Permanente y ont participé activement ces deux dernières années. Daniela Cobet interviendra pour le comité de rédaction de Révolution permanente pour développer le sens de ce projet militant.

Vendredi soir, l’idée est donc de rassembler ces différents secteurs, ces différentes luttes, qui en convergeant, en échangeant politiquement, se renforcent et apprennent les uns des autres. Conscients que ces liens politiques plaisent généralement peu aux patrons et au gouvernement !

L’ensemble des intervenants, les militants de Révolution permanente et ses soutiens, invitent l’ensemble des personnes, des militants, des syndicalistes, qui souhaitent échanger, s’organiser, en découdre avec le gouvernement Macron à se joindre à l’anniversaire d’un outil pour nos luttes qui est voué à évoluer avec elles !

Commenter cet article