Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

Danièle Obono et les malaises du contorsionniste Jean-Michel Aphatie

Invitée dans l’émission « Les grandes gueules » sur RMC le mercredi 21 juin, la nouvelle députée de la France insoumise, Danièle Obono, a le tort aux yeux des journalistes-patriotes de RMC d’avoir en 2012 signé une pétition défendant la liberté d’expression de rappeurs mis en cause pour avoir chanté « Nique la France », et surtout, d’être née au Gabon. Deux raisons suffisantes pour que les deux animateurs tricolores de la station jumelle de BFM se permettent cette question : « Vous êtes l’un des nombreux nouveaux visages de l’AN, vous êtes née au Gabon, avec votre parcours, d’être devenue député, vous dites vive la France ? », avant de s’étonner du manque d’enthousiasme et de sincérité de la proclamation d’une Danièle Obono abasourdie et protestant contre cette demande incongrue. La meute des indignés contre un crime imaginaire de lèse-patriotisme se déchaîna et Jean-Michel Aphatie ne tarda pas à la rejoindre sur Twitter.

« L’affaire » ne prête pas à rire. Mais l’avantage avec Jean-Michel Aphatie, c’est que quel que soit le sujet, on peut toujours trouver matière à sourire dans son intense activité éditocratique – notamment sur Twitter [1].

Avant de sourire, il convient de rappeler que ce furent d’abord toute la fachosphère ainsi que les cadres du Front national qui, ne demandant pas tant de zèle journalistique, réagirent au quart de tour sur les réseaux sociaux. Puis ce furent au moins deux jours d’une polémique politico-médiatique indigne au cours desquels nombre de journalistes appartenant à des médias réputés « respectables » se firent les relais et les porte-parole, zélés ou simplement assoiffés de sensationnalisme, des obsessions chauvines et racistes de l’extrême-droite.

Puis il y eut Jean-Michel Aphatie. Plus exactement un premier Jean-Michel Aphatie suiviste et méchant sur Twitter, qui vocifère avec la meute dès le 21 juin :
 

http://www.acrimed.org/Daniele-Obono-et-les-malaises-du-contorsionniste
nnées.  »

Commenter cet article