Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

L’extrait que nous vous présentons ici, en exclusivité, est tiré du livre de Julien Brygo et Olivier Cyran, Boulots de merde ! Du cireur au trader, enquête sur l’utilité et la nuisance sociales des métiers(Éditions La Découverte). Disponible, depuis peu, dans toutes les bonnes librairies.

Les dépliants criards qui inondent votre boîte aux lettres pour vous fourguer des mezzanines en kit ou vous inviter à la semaine du cassoulet de Super U ne tombent pas du ciel : ils vous sont délivrés par des dizaines de milliers de paires de jambes qui sillonnent quartiers, résidences pavillonnaires et zones rurales pour une poignée de piécettes, le plus souvent sans qu’on les remarque. Un « capital humain » qui fait la « force » et la «  fierté » d’Adrexo, lit-on sur son site Internet. [...]

Par Benoît Guillaume

Cette industrie du remplissage de nos poubelles constitue un marché hautement convoité. La Poste s’y positionne en bon deuxième, via sa filiale privée Mediapost, dont les dix mille colporteurs servent à roder les méthodes de pressage des ressources humaines étendues ensuite au métier de facteur. Les quelque vingt milliards d’imprimés publicitaires déversés chaque année alimentent un système de rotation d’emplois aussi jetables que les prospectus eux-mêmes. Il suffit de se promener sur le parking d’un centre de distribution Adrexo - on en compte deux cent (...)

 

Introduction du dossier "Le travail mort-vivant", à retrouver dans le numéro 147 (octobre 2016) de CQFD.

Le chômage fait partie de CQFD. C’est comme ça, c’est notre histoire : celle d’un désir d’indépendance qui nous a fait proscrire publicité et subvention. Sans pognon, il a fallu nous mettre au boulot, nous, les réfractaires qui aurions pu nous définir avec ces mots d’Albert Londres : «  Ces novateurs se sont dit, avec l’écclésiaste, que le travail étant la punition de l’homme, ils ne travailleraient pas. Pour eux, la question est d’honneur. S’ils ne font rien, ce n’est pas uniquement par paresse, c’est tout juste pour la même raison que l’honnête homme ne vole pas, afin de ne pas avoir de remords de conscience [1]. » Bon... Londres, ici, évoque le milieu des marlous. Attention, pas d’amalgame, ne nous faites pas dire ce que l’on n’a pas dit ! À CQFD, on est davantage Liabouviste [2] que souteneur... et gare à quiconque dira le contraire !

Alors, évidemment, ne souhaitant ni exploiter, ni être exploité, on se retrouve, une fois le chômage terminé, obligé de passer par un certain nombre de boulots de merde : restauration, pigiste, (

Commenter cet article