Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

Mort de Shimon Peres, dernier père fondateur d'Israël

Figure emblématique de l’État d’Israël, Shimon Peres est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l’âge de 93 ans. Son parcours politique, qui aura marqué l’histoire de son pays, lui avait valu une reconnaissance internationale.

Le doyen de la scène politique israélienne Shimon Peres est mort à l’âge 93 ans, des suites d'un accident vasculaire cérébral. Il s'est éteint dans son sommeil "à 3 heures du matin" dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 septembre, dans l'hôpital hôpital Tel-Hashomer de Ramat Gan, dans la banlieue est de Tel Aviv. Shimon Peres a succombé entouré des membres de sa famille.

C'est son fils Chemi Peres, qui a annoncé officiellement son décès : "C'est avec une profonde tristesse que nous disons adieu à notre père bien aimé, le neuvième président d'Israël, Shimon Peres. C'est l'un des pères fondateurs d'Israël, quelqu'un qui a servi son peuple avant même qu'il n'ait son propre pays", a déclaré ce dernier lors d'une conférence de presse donnée mercredi matin, depuis l'hôpital.

Shimon Peres avait été hospitalisé il y a deux semaines après avoir subi une grave attaque cérébrale ; il était en soins intensifs depuis. "Hier soir, les médecins avaient annoncé une aggravation de son état et des dommages neurologiques irréversibles. Après cette annonce, la famille n'a pas souhaité le maintenir en vie artificiellement", précise Marie Semelin, correspondante de France 24 en Israël, présente à l'hôpital lors de l'annonce du décès.

Figure emblématique

Du militantisme sioniste de sa jeunesse au sommet de l'État d'Israël dont il fut président et plusieurs fois Premier ministre, il était une figure emblématique de la scène politique israélienne, plus respectée à l’étranger que populaire dans son pays. Sa carrière ayant débuté à l’aube de la proclamation de l’État hébreu, il fut le principal artisan du développement de la puissance militaire de son pays, avant de devenir dans la seconde partie de sa vie l’un des architectes de la paix dans la région tourmentée du Proche-Orient.

Commenter cet article