Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

Depuis une quinzaine d’années, la france a vu se développer un courant qualifié d’«autonome», dont les écrits de Tiqqun et du Comité invisible sont emblématiques. Ils ont marqué de leur empreinte toute une série de luttes, du mouvement anti-CPE aux combats contre l’enfermement des sans-papiers, des dénonciations des bavures policières à l’opposition aux «grands projets inutiles». Ils jouent dans les mouvements sociaux actuels un rôle important et se diffusent au-delà des cercles de la gauche radicale, où l’on est de moins en moins enclin à les traiter par l’ignorance politicienne est propice à la réception de cette «antipolitique», ni anarchiste ni libertaire, qui refuse aussi bien l’organisation en parti que la question stratégique de la «transition», et renouvelle le lexique et l’imaginaire de la contestation. le mépris. Le climat de défiance envers la politique

Commenter cet article