Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

 LE  SURVIVALISME

14Le survivalisme, de par ses multiples origines – hantise d’une guerre nucléaire, d’un épuisement des ressources, d’une catastrophe climatique, d’un effondrement de la civilisation occidentale ou de diverses fins du monde – a connu de multiples déclinaisons, de la réclusion dans des abris sous-terrain à la volonté de retourner vivre dans les bois. Dans ce dernier cas, il peut offrir des points communs superficiels avec l’anarcho-primitivisme. Mais le plus souvent, le survivalisme camouffle une idéologie conservatrice ou réactionnaire qui redoute la fin de la société actuelle mais s’y prépare cependant en envisageant un avenir violent où seuls les forts survivront. Ce futur angoissant est l’opposé de l’idéal libertaire que les anarchistes espèrent construire en favorisant l’harmonie entre les êtres humains et l’harmonie entre les êtres humains et la nature. Aux survivalistes astiquant leurs armes automatiques en prévision de l’effondrement de la civilisation occidentale, on pourrait rappeler que l’on provoque malheureusement le plus souvent ce que l’on craint. On sait aussi que les situationnistes raillaient le recours aux abris antiatomiques et voulaient choisir la vie plutôt que la survie. Renverser le capitalisme techno-industriel doit également permettre de (re)découvrir la vie, plutôt que la survie, et non pas conduire inéluctablement à un futur à la Mad-Max.(retour au corps du texte).

Commenter cet article