Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

Traduit par une machine/ordinateur

(évidemment il y a des choses complètement incompréhensibles et risibles ici, mais j’espère qu’il y a aussi des choses claires. Dans l’avenir j’espère d’organiser des traductions par des êtres-humains)

Ceux-ci ont été publiées par moi sur le Blog LIBCOM désormais irrémédiablement compromise, entre Septembre et Novembre 2010. Ils étaient clairement un peu trop optimiste, et sans doute certains aspects de la lutte (en particulier dans les raffineries) ont été grossièrement exagéré par les syndicats dans le but de se présenter comme radical, mais les articles montrent quelques-uns des meilleurs aspects de la lutte, en particulier ceux dans les lycées.

J’ai inclus ici quelques remarques pertinentes et mises à jour qui ont suivi les articles.

Les Misérables de retour lutte: le plaisir et le pillage à Lyon, Octobre 2010

Luttes en développement en France

28 septembre 2010

Très bref rapport sur l’évolution de la France.

Selon un rapport récent:
A Lyon, Paris, Marseille, Montpellier, Alès, Pau, Albi, Chambéry, dans les Hauts de Seine, la Creuse, le Cantal … Dans plusieurs raffineries, des dizaines de classes (écoles primaires et secondaires), en presque toutes les cantines scolaires et l’Université de Marseille, la grève générale d’un jour du 23 Septembre appelé par les bureaucrates de l’Union se poursuit, avec un peu d’assemblées générales.

Une grande partie de ces rapports sont probablement un peu pieux-gardistes exagérations – d’une part, la poursuite de ces grèves a vraiment été une excuse pour avoir un très long week-end (rien de mal à cela, bien sûr). Souvent, en France, quand il ya un jour férié un jour sur un jeudi, nul ne vient au travail le vendredi, mais personne ne le considère comme une grève. Cependant, cette fois, il est inclus beaucoup d’écoles, y compris l’administration de l’école, qui, bien que pas rare, semble être beaucoup plus répandu aujourd’hui. Des barricades ont augmenté dans un lycée à Alès, organisé par les élèves, les parents et les enseignants (principalement contre le dos coupe-dans l’enseignement et la taille des classes plus élevés). Depuis le jour de la rentrée, une classe de l’école primaire près de Montpellier a été occupée par les parents, eux-mêmes de donner des leçons. Dans une autre école à Bagnols-sur-Cèze, depuis le 6 Septembre (3ème jour de l’école), une école a été en grève contre la «incohérence» du calendrier. «Mouvements» Ce scolaires 3, sont tout ceux que j’ai entendu parler personnellement, il est donc probable que beaucoup plus qui se passe ailleurs.

Quand j’ai du temps libre (dont je n’ai que très peu au cours des prochains jours), je vais essayer de préciser ces évolutions.

Mise à jour:
La grève, mentionné ci-dessus, à Jean-Baptiste Dumas High School à Alès (Languedoc-Roussillon région du Sud-Ouest, près des Cévennes) a commencé le lundi 27, avec la construction des barricades 3 mètres de haut autour des portes de l’ l’école. Les élèves ont ensuite défilé dans d’autres écoles, y compris privés, et plusieurs centaines de ‘kids’ (15 et plus) s’établit à celles différents, amassant en démontrant au moins 4000 dans le centre de la ville en face de la préfecture et ailleurs. Un policier à moto, entouré par des adolescents en colère, accéléré rapidement sur, ratant de nombreux manifestants. Dans une école privée, à environ 4 kilomètres à l’extérieur d’Alès, plus de 200 enfants ont fait grève avant le proviseur a enfermé les autres à l’intérieur. Les CRS ​​ont été appelés et ont menacé les manifestants à l’extérieur avec des gaz lacrymogènes, qui tentaient de briser les portes, les forçant à se disperser. Du lundi au mardi soir, quelques-uns des élèves dormaient dans des tentes en face de l’école (même si un automne chaud pendant la journée, c’est assez froid la nuit).

Ces manifestations se sont poursuivies jusqu’à mardi, y compris une autre en face de la préfecture où les pierres ont été lancées et un étudiant arrêté. A 19h45 quatre chargements de gendarmes et 8 camions de flics CRS est venu à l’école Jean-Baptiste Dumas et démantelé les barricades, tandis que seulement 6 adolescents «occupés» le rond-point dans leurs tentes devant la High School, forçant assez longue haleine Départ négociations entre Alès «sous-préfet» (vice-président de la préfecture) en personne, ainsi que le commandant de la police, un conseiller de premier plan et de représentants syndicaux CGT. Ils sont partis après l’assurance qu’il y aurait des tables rondes, le lendemain matin sur les problèmes internes au lycée. Une assemblée générale a eu lieu hier matin (mercredi 29e), suivie d’une démonstration, même si je n’ai pas de détails pour le moment.

Les exigences ne sont pas encore une critique de la mauvaise éducation, ou du monde sans avenir cette mauvaise éducation prépare les enfants pour, mais tout à fait dans les limites de la normalité: le retrait du projet d’abolir le plan national pour les lycées, contre plus de la taille des classes et le retrait des le projet d’extension âge de la retraite à 62 ans. Mais, étant auto-organisé et une rupture avec la normalité pratique ils pointent vers un point de vue différent.

Pendant ce temps, près de la frontière hispano-française, 2 démonstrations trop normaux a eu lieu hier: les uns contre les mesures d’austérité européens, comme celui de Bruxelles, avec irréalisables exigences capitalistes («un emploi stable pour tous», etc.)L’autre a été l’un des agents des douanes à Perpignan qui réclamaient le retrait d’un plan pour le 15 Octobre pour supprimer tous les contrôles aux frontières dans la région, ce qui signifierait certains d’entre eux perdent leur emploi; ils ont cité le trafic de drogue et l’immigration clandestine incontrôlée comme le résultat inévitable de ce plan, mais cela ne va pas se passer comme les agents des douanes en France peut arrêter des voitures et des camions partout à travers le pays, sans avoir besoin de frontières. Ces deux démos ont été organisées par la CGT.

Il ya eu un blocage total du port de Marseille depuis 5 heures aujourd’hui par les dockers.
Demain, il ya des manifestations de masse de routine dans tout le pays, qui pourraient ne pas être si ordinaire, je l’espère.
Le 12 Octobre il ya une autre grève générale d’une journée.

Une des infirmières et anesthésistes démonstration à Paris, le blocus du Ministère de la Santé, a été aspergés de gaz lacrymogène aujourd’hui par les CRS. En très bonne santé.
Les Champs-Elysées, à Paris, a été bloqué par plusieurs centaines d’infirmières anesthésistes en grève, occuper simultanément rue de Washington à proximité.Repoussés par les flics, ils sont allés à la rue de la Boétie, brièvement blocage (UMP) du parti au pouvoir HQ. Puis il ya eu un blocus semi-, avec 2000 grévistes, du restaurant Le Fouquet, bien connue pour avoir accueilli Sarkozy au soir de sa victoire présidentielle. Ils ont menacé d’avoir un blocus total du ministère de la «santé» le lundi (le 18 mai, les infirmières anesthésistes ont bloqué la Gare de Montparnasse pendant 5 heures, de sorte qu’ils ont une sorte de réputation).

Ce sont des démonstrations organisées par les syndicats, et lié au projet de partiellement déqualification anesthésistes. Si / quand j’ai le temps, je vais essayer de contribuer à l’analyse des contradictions de ces évolutions de façon plus détaillée.

En ce qui concerne le mouvement des écoles à Alès mentionnés dans mes messages précédents, le mercredi 29, les flics avec succès intimidé les élèves fom toute action autre qu’une Assemblée Générale, réunis autour de l’expression courante, «Même pas peur!” (Littéralement “même pas peur »- mais« Non peur “pourrait être mieux – même si elle est généralement utilisé d’une manière socialement critique que« N’ayez pas peur »en anglais n’est pas)!. Jeudi 30: tracts distribués en dehors de l’école JB Dumas tôt le matin, avec une chaîne autour de l’homme, les entrées, l’école étant totalement bloqué, avec une barricade non humain finalement mis en place en fin de matinée. Plus tard, les «enfants font la preuve ont été attaqués avec des gaz lacrymogènes par la BAC (” brigade anti-criminelle ») de Nîmes, à environ 45 kilomètres de là. Nîmes est militaire de Nicolas Sarkozy et de base de la police – au cours des années, il a développé des contacts personnels et très puissamment ancrée là-bas.

Pendant ce temps, Thibault, chef de la CGT, était très publiquement (à la télé) insulté par un membre de la CGT des travailleurs /: je l’ai raté, mais apparemment c’était le long des lignes de “Ce fluage s’assoit avec le gouvernement dans les négociations en sirotant du vin , indifférentes à notre situation … »( très traduction approximative: amis m’ont dit la nuit dernière chose, et je ne leur demande pas de le répéter).

4 octobre ème :

Je viens de voir un rapport (pas dans les médias) au sujet d’un blocus d’un lycée à Le Vigan, environ à égale distance de Montpellier et Alès. Ne dit pas quand c’était, mais il a été datée d’hier, une journée hors de l’école. Ce ne sont que des choses assez près de la maison – ce qui se passe dans d’autres domaines est n’importe qui conjecture.

En bref sur le lycée à Le Vigan – c’était la deuxième bockade ce terme, essentiellement sur la directrice arrêter tous les «enfants qui quittent l’école en dehors de leurs heures de cours, y compris pendant l’heure du déjeuner, ce qui est normalement autorisé dans les écoles en France, le blocus premier a été retiré sans conflit par les flics (ne sais pas vraiment sur le 2ème sauf que c’est là-bas). Le grief spécifique n’empêche pas des thèmes plus généraux, et la question de l’âge de la retraite semble être, autant que je peux comprendre, de plus en plus utilisé comme l’un des «raisons» pour l’action (prétexte, vraiment – parler aux adolescents le samedi, départ à la retraite était à peu près la dernière chose sur leur esprit – c’était plus comme “c’est des conneries”, “effrayant avenir” stuff).

Les syndicats CGT -, Sud et Force Ouvrière (mais pas encore la CFDT) – ont appelé à la grève générale le 12 Octobre à une durée illimitée.

La grève des quais de Marseille (CGT contrôlée) a déjà été déclarée illimitée et s’est propagé aux raffineries. La Corse est curently souffrance / jouissant d’une importante pénurie d’essence. Mais rien n’a été fait pour empêcher les navires à destination de Marseille est re-routé vers Toulon et Sète.

Et selon Théorie Nostrodamiste la révolution doit commencer le 14 Octobre, juste après l’heure du thé.

8 octobre ème :

Citation:

Les syndicats CGT -, Sud et Force Ouvrière (mais pas encore la CFDT) – ont appelé à la grève générale le 12 Octobre à une durée illimitée.

Got ce tort – les médias parlent de la «spectre» d’une grève générale illimitée, mais jusqu’à présent, seules certaines sections de transport, en particulier à Paris, ainsi que les raffineries de Total et les dockers de Marseille ont effectivement déclaré pour sa part, bien qu’il ne semble être se déplace à diffuser ce beaucoup plus loin.

Le gouvernement, ne voulant pas reculer, a jeté quelques miettes de confort pour les syndicats ou le PS (Parti socialiste) à ruminer et recracher à leurs membres – si peu qu’ils ne sont pas mordre: un léger recul sur les qualifications requises pour âge de la retraite pour certaines mères de 3 enfants ou plus, et pour ceux qui ont des enfants gravement handicapés. Évidemment rejetée.
Si la grève générale mardi continue entre les secteurs importants au-delà de ce jour-là, ils pourraient essayer de jeter plus grandes miettes, car une partie importante de la classe dirigeante n’est pas dans le “No Turning Back” imitation thatchérienne de Sarko et sa bande, et je d pense qu’ils ont encore une certaine influence sur eux. Comme je l’ai déjà dit, ils ont peur que cette stratégie inflexible pourrait provoquer quelque chose d’aussi inflexible contre eux (même si l’optimisme sur une telle éventualité minimise les problèmes, une partie importante de ce qui est le manque de confiance en soi de la classe ouvrière) . Bien sûr, le spectre du terrorisme pourrait éclipser le spectre du communisme comme il l’a fait dans d’autres pays avant, et permettant une atrocité arriver, c’est toujours une option pour l’Etat.

Strauss-Khan, chef néo-libérale du FMI, est désormais favori pour la tête du PS dans les sondages – qui sont de bonnes nouvelles pour Obama et Merkel, qui, comme je l’ai déjà dit, le préférer à Sarko. Si il se tient à la présidence que je vais soutenir le «Vote Sarkozy sans illusions” campagne – un bourgeois brut muet est beaucoup moins dangereux que une subtile intelligence.

8 octobre ème :

Plus de nouvelles de collégiens, les luttes:

Hier, le 7 Octobre, les élèves du secondaire (15 et plus) à Millau (Aveyron, dans la région Languedoc-Roussillon) à Jean Vigo lycée mis en place un blocus de l’école, suivie d’une démonstration de 200 élèves. Pendant la démo, les flics ont essayé d’arrêter nos 2 grands garçons, les accusant faussement de l’escalade sur des wagons afin d’entrer dans un «collège» (de 12 à 15 ans). Les autres élèves du secondaire ont encerclé les flics (les kettled), qui, visiblement mal à l’aise, attendu en vain des renforts, et à gauche sans les arrêter au bout de 15 minutes.

Le Jean Vigo école est nommé d’après un réalisateur anarchiste des années 1920, dont la plus célèbre du film est d’environ malice dans les écoles –

Citation:

Zéro de Conduite (“Zéro de conduite”) … un film muet des années 20 qui ont influencé le film récupération “Si” dans les années 60, Vigo est maintenant accepté dans le courant dominant de la culture française, avec les bibliothèques de médias qui porte son nom – mais c’est vers le bas à la puissance énorme de récupération du capitalisme français, en particulier sa culture (vous l’esprit, ce qui, dans le monde entier, n’est pas coopté dans le système d’une manière ou d’une autre au cours d’un demi-siècle, et souvent beaucoup moins, par la suite?

(À partir de Escape from Alcatraz ) Peut-être que les adolescents ont été inspirés par l’émeute école à la fin du film.

Je ne sais pas ce que, le cas échéant, ont été les demandes des écoliers. Peut-être qu’ils n’avaient aucune demande – dans ce cas, ils devraient tous être condamnés par tous les gauchistes bien-pensants.

Ceci, par jef costello sur l’ émeute enfants à Douvres , est pertinent:

Citation:

Il peut s’avérer utile de se rappeler que, même si les grèves et des démonstrations par des écoliers de France, il ya très souvent un élément fort de l’agitation par des enseignants qui ne veulent pas ou ne peuvent pas frapper efficacement.
il ya aussi pas mal de cas de grands groupes d’écoliers obtenir battu la merde hors d’eux parce qu’ils n’ont pas été des démos et n’ont aucune idée de comment faire face à la police. Les enfants mais aussi les jeunes ont tendance à laisser leur bravoure les faire valoir davantage lorsqu’ils sont confrontés à la police anti-émeute que les anciennes têtes et ils en conséquence prendre une raclée.

Pour autant que je sache, il n’ya rien eu dans les médias au sujet de ce blocus (sauf, sans doute, des médias très locales). Nouvelles locales s’est concentrée sur une protestation très classique écoles à Béziers (également en Languedoc), où les enseignants et les étudiants ont protesté en dehors des heures en raison de la non-remplacement des enseignants, afin provoquant soit la taille des classes supérieures ou de l’annulation des classes simples sans enseignant pour donner des leçons. Et un peu plus sur les grèves et les manifestations continuent à Bagnols sur Cezes mentionné dans l’article original ci-dessus – une grève de la «incohérence» du calendrier, qui sonne comme un prétexte (rien de mal à cela, bien sûr), mais est, en fait, une bonne raison de faire grève étant donné la mauvaise éducation stupides contradictions et le monde du travail nous imposer – souvent, les parents ne peuvent pas venir chercher leurs enfants sans perdre le travail, ou avoir à le réorganiser, ou même que les enfants doivent abandonner un sujet parce le temps des affrontements avec l’autre ….

…………..

Vient de le voir nouvelles télévisées nationales, et ils disent que 116 lycées ont été perturbés par des manifestations d’hier, avec un total de 15.000 étudiants du secondaire qui manifestent dans les rues. Enfin, ils commencent à se faire une éducation. Un gars dans une école à Riom (Piuy de la Drôme) ont dit qu’ils allaient être sur le lundi et toute la semaine, avec une assemblée générale se passe de jour en jour; leurs demandes sont pour le retrait de l’extension de l’âge de la retraite, même si je ont le vague sentiment que se soucier de ce qui va se passer pour eux en plus de 40 ans n’est pas la chose la plus pressante dans leur esprit. Ils avaient l’air très heureux – se défoncer sans médicaments. . On est loin de la misère de pleurer sur-dramatisé (bien que partiellement vrai représentant des aspects de la vie des adolescents) par Série TV comme Skins
Il ya aussi une augmentation des mouvements d’étudiants universitaires – principalement préoccupés par l’étude afin d’être au chômage plus tard. Aussi une voiture de travailleurs démo, mais je n’ai pas compris où.

Et, soit dit en passant, un syndicat inter-professionnel, UNSA, s’est retiré de la participation à la grève nationale générale, que les médias essaient de hype comme un pas vers un possible effondrement de la cohésion de la grève. “Free ensemble» est-il le slogan – peut-être qu’ils devraient le changer pour “champagne gratuit ensemble à la table de négociation avec Sarko» – mais sans doute que vous pouvez penser de quelque chose de beaucoup plus drôle que cela. Pas de surprise au sujet de ce petit syndicat. Sur la démonstration samedi dernier, j’ai parlé à un de cette foule pour la première et dernière fois, en leur demandant qui ils étaient aussi, vivre une vie à l’abri, je n’avais jamais entendu parler d’eux. J’ai dit quelque chose comme la façon dont nos ennemis ne serait pas du tout effrayé par ces démos passifs, à laquelle le gars a dit “Ennemis est un mot trop fort”.Quand j’ai dit que prendre un minimum de Sarko, c’est qu’il était un ennemi, le gars s’est moqué de moi – “Ne sois pas stupide – que nous n’avons pas d’ennemis – c’est une expression plutôt guerrière”, je suis parti, lui aussi abuser le groupe ligués avec des ricanements moqueurs.

Travailleurs de l’automobile hier protestation était à l’intérieur du salon mondial de l’automobile de Paris, perturbant le spectacle avec ses médias hyped voitures électriques (un snip à 30.000 euros ou plus – et 90 euros par mois pour embaucher et de recharger la batterie). Organisée par la CGT, qui est rapidement avoir à regarder de plus en plus radicale – au point même de discipliner publiquement cet article, qui a collaboré à des attaques contre les sans-papiers en Juin l’année dernière (IDE). Pas de critique de l’économie qui fait inévitablement voitures assez bien une nécessité pour la majorité des gens, ni de l’éco-capital qui prétend que vous pouvez réformer tout – mais alors qu’est-ce que vous attendez d’un syndicat, une structure dont la forme, le contenu et les objectifs suppose «une fonction sociale qui échappe au contrôle de chaque travailleur syndicat et l’ensemble des travailleurs syndiqués; une fonction sociale rendue nécessaire par la logique même de la production marchande et de la consommation» (Chris Shutes, sur la pauvreté des Berkeley Vie , 1983)?

Jeudi 7 Octobre, dans Villeyrac en Languedoc-Roussillon, il y avait un intéressant – sous forme au moins – de bas niveau de protestation par les mères contre les poids lourds conduite par le centre petite ville. Ils ont tout simplement allait et venait sans cesse à travers un passage clouté, poussant des poussettes avec des ours en peluche en eux – quelque chose qui a perturbé le trafic pendant des heures, et n’est pas techniquement illégal. À la télévision les conducteurs de poids lourds haussa les épaules et dit: “eh bien, c’est le moyen le plus rapide, avec la plus faible consommation de carburant – et nous sommes payés pour être à l’heure”. Une telle contradiction peut être résolue dans le capital? Un laissez-passer par-peut aider, mais ils ne sont pas nécessairement plus rapide ou plus bas sur la consommation de carburant. Bien sûr, ce niveau d’argument en faveur de certains ne semble pas la peine d’aller dans – mais si c’est intéressant de souligner le caractère irrationnel d’accepter la «fatalité» de l’économie marchande whist se plaindre de ses effets, ces détails doivent être examinés.

Les nouvelles TV nationale a donné hier 6 comme le nombre de blocages de lycées – mais je connais personnellement de 3 seulement dans la région Languedoc et les nouvelles mentionné 3 autres villes où il y avait des barrages (Carcassonne, Limoges et 2 à Besançon), donc – horreur choc – les médias pourraient éventuellement être ne pas dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité à ce sujet. Sous le couvert de coup de révéler ce qui se passe autour de la lycées (les nouvelles nationales gardé le silence à ce sujet jusqu’à hier), les médias – et je sais que cela pourrait être dérangeant pour les âmes sensibles – pourrait peut-être se cacher un peu de la réalité de notre télé- contemplateurs.Dans mon expérience, les médias racontent souvent la plupart des faits, sauf, parfois, les essentiels, et se trouvent strategicly – en particulier au moment où il devient important de porter atteinte à un mouvement social. Ils ne sont pas au-dessus de l’air de connaître une critique d’entre eux non plus, surtout quand il n’est plus importe beaucoup: je me souviens juste après le mouvement anti-CPE à un journaliste en parlant dans un micro juste en face d’une pièce bien visible de graffitis dont environ déclaré quelque chose comme “Va te faire foutre, couché manipulateurs de médias!».

Premier flic se plaint de la façon dont les démos écoliers étaient «désorganisé», contrairement aux démonstrations classiques, qui, dit-il, étaient tellement plus facile à contrôler. Une adolescente a déclaré qu’ils exigeaient le retrait de l’extension de l’âge de la retraite en raison de la perspective d’une augmentation du chômage pour eux après avoir quitté l’école / université / collège technique (à savoir des personnes âgées plus utilisé = moins de personnes plus jeunes employés) – une contradiction résolue dans le capital que par la guerre, je suppose (ne dis pas cela dogmatique – peut-être que d’autres peuvent penser à d’autres solutions capitalistes pour cela). Elle a ajouté: «C’est maintenant ou jamais – parce que plus tard il sera trop tard”. Elle semblait bien rodée et politique par rapport à un adolescent de Carcassonne, qui était tout excité, parlant très vite, en disant comment ils auraient une Assemblée générale la semaine prochaine, car ils ont tous marre. Sarkozy s’est plaint adultes incitant des écoliers de rejoindre les démos et les grèves de mardi prochain, mais jusqu’à présent, il n’a pas fait une telle agitation illégale. Le ministère de l’Education a souligné que 116 lycées ont représenté moins de 3% du total.

Et je viens d’apprendre que suite à des manifestations nationales de samedi dernier, un centre commercial à Rennes a été bloqué (à comparer avec ce pendant le mouvement anti-CPE – le bit d’18/3/2006, Montpellier, du centre commercial Polygone) – jusqu’à 250 manifestants en le bloquant pendant une heure lors de fortes pluies, avec la place de prendre un peu de l’Assemblée générale «sur place. Le barrage policier collectifs de chômeurs (à partir de Rennes, Brest, Paris et Marseille) qui étaient venus pour une conférence de week-end et les syndicalistes de la CNT, SLB, SUD éducation, SUD étudiant, SUD rail, SUD PTT (poste bureau) ainsi que de nombreux individus non affiliés.Une Assemblée Générale s’est tenue le lundi 4 Octobre ailleurs dans la ville, appelant à l’extension du mouvement au retrait des lois dernière “régressives” et raciste. Comme je l’ai dit, un couple de postes de dos – ne me dérangerait pas de la rétroaction et des informations supplémentaires / / anecdotes d’analyse, en particulier de ceux qui vivent ici en France ou à connecions bonnes ici. Même si appréciée, les mots encourageants de allybaba et Steven ci-dessus ne sont pas vraiment suffisant. Aussi le sentiment que ce qui se passe en France, ainsi que l’Espagne et la Grèce, devrait être un petit peu plus d’une grande visibilité à sandwich entre «théorie maoïste», «Point sur ​​les spammeurs ici”, etc Bien que peut-être cette suggestion est un peu trop bientôt, je pense vraiment que cela pourrait être plus grand que le 2006 mouvement anti-CPE, peut-être même beaucoup plus grand (certainement pas faux optimisme implicite – Je re-souligner le pouvait , et les gens devraient sérieusement penser à toutes les choses qui pourraient l’empêcher développement , et pas seulement la critique de la recherche vers les syndicats de prendre l’initiative). Donc – si les choses commencent devient encore plus intéressant, à la fois ici et dans le reste de l’Europe, je vous propose quelque chose avec une plus grande attention qu’à un seul fil parmi des centaines, mais quelque chose un peu comme vous l’avez fait avec le mouvement anti-CPE.

Dinosavros (Oct.9th):

Je parlais avec un Français que je sais il ya quelques mois et c’est ce qu’il m’a dit à propos de l’âge de la retraite en France. Il a dit que le gouvernement qu’il réduit (il a été Mitterand? Je ne me souviens pas), il a fait comme une stratégie populiste pour gagner des voix et qu’en réalité ce n’était pas une situation viable pour le gouvernement de maintenir à cause de l’argent supplémentaire dépensé sur chacun des pensions. Donc, fondamentalement, le gouvernement n’a pas le choix à propos de relèvement de l’âge de la retraite ou non, c’est quelque chose qu’il faut faire pour maintenir l’économie de s’effondrer. Je n’ai aucune idée de comment cela est vrai ou non.

Cela me rappelle la situation économique du gouvernement en Grèce – le gouvernement doit réduire les dépenses et augmenter les recettes rapide, donc il attaque les pensions des travailleurs, les salaires, les primes, les augmentations de la TVA, taxes, etc La réponse des syndicats et de la gauche est que «les riches devraient payer pour la crise et non la classe ouvrière», qui sonne très bien en principe, mais ne tient pas compte du fait que l’augmentation des taxes sur les riches augmente la probabilité d’eux tout simplement sortir de la Grèce (puisque le capital est international) et rend moins attrayante la Grèce pour les investissements étrangers. Cela conduirait à un affaiblissement général économique de la Grèce qui pourrait affecter non seulement le gouvernement mais aussi la classe ouvrière. Ceci est couramment utilisé pro-capitaliste argument, mais je n’ai pas un argument contre elle. En dehors de blocage dans la circulation des personnes et des capitaux aux frontières, comme la Corée du Nord ou quelque chose comme ça extrême – qui de toute façon, il faudrait un Etat totalitaire et conduirait à un embargo international, au mieux, au pire invasion étrangère – Je ne peux pas penser à une solution.

La position révolutionnaire classique est que la solution est un rejet complet et le renversement du système économique actuel, l’abolition de la propriété privée, l’argent, les classes, l’Etat etc et que cela doit se faire dans plusieurs pays à la fois. Il s’agit d’une situation très différente des mouvements de travailleurs qui protestent contre un changement de mesures économiques spécifiques.

Je lance ceci comme une question (dans le thread incorrect, je suppose) parce que je ne suis pas sûr de savoir où se situent par rapport à tout cela. L’économie n’a jamais été mon point fort que j’ai toujours trouvé ennuyeux, mais je commence à me sentir de plus en plus que je devrais être à l’étudier, dans les arguments des deux gauchers et les apologistes du capitalisme peut exécuter des cercles autour de moi dès que l’on commence à parler d’économie.

Oct.11 e :

Première – dernières nouvelles, c’est que l’appel à des blocages sur tous les lycées français (lycées), et les Assemblées Générales autour de toutes ces écoles, a été faite hier soir par la rumeur chez les adolescentes – SMS. Combien cela aura effectivement lieu, nous verrons. Je suppose qu’il s’agissait d’une Union nationale des lycées et collèges initiative, mais pas sûr du tout, et ne ferai aucun commentaire à ce sujet jusqu’à ce que je sais avec certitude.
La ministre de «l’éducation», Luc Chatel a dénoncé “l’irresponsabilité” des étrangers qui mettent en danger les lycéens: «Démontrer dans les lieux publics est dangereux – les élèves du secondaire ne doit pas être dans les rues”.

Bien que le transport dans tout le pays va être perturbé demain, je pense que ce ne sera pas autant que prévu; à la hauteur du mouvement anti-CPE il y avait encore beaucoup de fonctionnement des transports publics; loin d’être aussi solide, un grève comme le transport frappe de 1995. Demain, l’UNSA qui a une base importante parmi les traindrivers Paris, est croûtes sur la grève. Toutefois, le transport aérien sera probablement fortement perturbé, et pas seulement en France que les contrôleurs de la circulation menacent de faire grève. Gaz, électricité et France Télécom travailleurs ont également menacé d’avoir une grève illimitée (une grève voté pour chaque jour, à suivre si cela est jugé «nécessaire»), ainsi que les autres personnes mentionnées ci-dessus. Et à l’extérieur du port de Marseille 50 navires-citernes massives restent bloquées par la grève des dockers (principalement contre la privatisation des ports) en est à sa 3ème semaine. Cette menace de causer la fermeture de stations-service dans certaines parties du pays plus tard sa semaine.

Les sondages d’opinion, de ce qui leur vaut, disons qu’au moins 69% soutiennent ce mouvement, mais le «soutien» ne signifie pas tant que ça, sauf que c’est pratique, d’autant plus que seulement 31% de soutien en grève illimitée au-delà de mardi.

Moi:

Dinosavros dit:

Citation:

C’est hors sujet au fil de nouvelles … Je parlais avec un Français que je sais il ya quelques mois et c’est ce qu’il m’a dit à propos de l’âge de la retraite en France. Il a dit que le gouvernement qu’il réduit (il a été Mitterand? Je ne me souviens pas), il a fait comme une stratégie populiste pour gagner des voix et qu’en réalité ce n’était pas une situation viable pour le gouvernement de maintenir à cause de l’argent supplémentaire dépensé sur chacun des pensions. Donc, fondamentalement, le gouvernement n’a pas le choix à propos de relèvement de l’âge de la retraite ou non, c’est quelque chose qu’il faut faire pour maintenir l’économie de s’effondrer.

Ne croyez pas ce que vous dites est hors-sujet du tout – je veux dire, ces séparations de «nouvelles», la «théorie», histoire etc sont pour la convenance, et une façon de montrer l’importance particulière des textes soumis. En réalité, cependant, ces choses ne peuvent pas être séparés. Discuter si l’âge de la retraite peut être maintenue à 60 est évidemment pertinente parce que la question de l’âge de la retraite est le prétexte pour la plupart du mouvement actuel.
Je ressens la même chose de l’économie, mais ne se sentent pas les gauchers et les apologistes du capitalisme peut exécuter des cercles autour de moi , comme pour me réduire à l’économie une spécialité, à quelque chose de séparé, fait partie du problème. Le PS promet actuellement d’abaisser l’âge de la retraite vers 60 (si si ils vont le faire au moment des élections est une autre question). Je suis d’accord avec demi-Française le gars vous savez, même si elle se qualifier: le PS pourrait revenir l’âge de 60, mais ils auraient à faire d’énormes compressions budgétaires dans les dépenses de l’État d’ailleurs de récupérer la perte, avec des hausses considérables dans impôts indirects (TVA, etc.) Compte tenu de l’énormité du déficit Etat, l’austérité s’attaque en France (et en Grèce) donner un sens plus capitaliste que peut-être au Royaume-Uni – qui est pourquoi l’Etat est pratiquement inaltérable et c’est pourquoi tout le bla gauche est un peu comme Scargill pendant les mineurs frapper en essayant d’être «raisonnable» (à l’intérieur termes capitalistes) n’a pas de sens – soit vous battre pour une communauté contre le capital d’idées dans le cadre de cette lutte ou vous êtes pris dans toutes sortes de contradictions inutilement complexes en parlant la langue de vos ennemis. La fuite des capitaux – désinvestissement – est une possibilité réelle et doit être prise en compte dans le cadre du problème de la lutte internationale. Mais la fuite des capitaux peut / doit avoir lieu à la suite d’un soulèvement important – avec ou sans hausses d’impôts pour les riches, je l’aurais pensé. Et des arguments Lefty encore supposer une certaine autonomie relative de chaque État-nation, ou bien ils espèrent qu’ils pourraient revenir à cette autonomie relative, de toute façon, il s’agit d’un point de vue utopique impossible capitaliste. C’est tout ou rien ….

Oui … il a été Mitterand qui a abaissé l’âge de la retraite (en 1983). Dans les années 1960, apparemment, moins de la moitié des hommes employés atteint l’âge de départ à la retraite avant de mourir; c’est clairement la voie à suivre pour l’Etat: vous aurez droit à une pension à tout âge et à 1000 euros par jour, aussi longtemps que vous ‘ai mourut 5 minutes avant.

L’appel à des blocages et des assemblées générales à toutes les écoles secondaires semble avoir été anonyme – une sorte de boule de neige SMS propagation peut-être partout comme une chaîne de lettres contre les chaînes.

Grève générale en France

13 octobre 2010

Hier – 12 Octobre – il y avait une grève générale en France – la troisième en 5 semaines (les autres étaient 7 septembre , et le 23 septembre (voir Développement de luttes en France) Peut-être autant que 3,5 millions ont défilé dans les rues pour le retrait. de l’extension de l’âge de la retraite de 60 à 62 ou 65 à 67 pour ceux qui ne peuvent bénéficier de pensions de l’Etat.

La grève était assez vaste, d’effectuer à la fois en français et internationaux de capitaux (par exemple, Ryanair seul a dû annuler plus de 230 vols). Bien que la grève n’était certainement pas totale, il participe de contrôle du trafic aérien, ferroviaire et des bus, des raffineries, des écoles, des universités, du gaz et de l’électricité, les quais, les bureaux de poste, les stations de prévision du temps (qui fait en sorte que la pluie, pour la plupart, n ‘ briseurs de grève t sur la grève), qui prélèvent des impôts et des charges des bureaux dans d’autres secteurs – même certains policiers municipaux sont mis en grève (les pauvres choses se plaignent ouvertement de la dépression suicidaire à cause du stress).Les blocages et les Assemblées Générales est apparu assez largement et de nombreux secteurs continueront la grève indéfiniment. Les charges de lycées (écoles secondaires) ont pris part, avec même le ministère de l’Éducation admettre à plus de 230 barrages (si les statistiques de l’Etat ne sont que légèrement plus fiable que la «99,9% pour Ceacescu” de type résultats des élections anciens régimes staliniens éteinte) . La plupart des grèves lycée ont été lancés via Facebook ou SMS, mais il ya un couple des syndicats, souvent avec des agendas politiques cachés derrière eux.

Et, bien sûr, il y avait le traditionnel mini-émeute à la fin de la démo de Paris que la nuit tombait, sans lequel aucune démonstration à grande Paris est terminée.

En soi, cela ne semble pas très intéressant – une autre grève générale de 24 heures sur un détail de la politique gouvernementale, l’un, d’ailleurs, qui semble assez peu d’importance à ceux qui ne peuvent prendre leur retraite à 65 ans, comme au Royaume-Uni (peut-être la majorité de ceux ceux qui lisent ces discussions et articles de presse).Mais ce détail est en train de devenir un simple prétexte pour une critique plus globale de cette société malade stupide.

Prenez cette notice traduit grossièrement, que je viens juste de le voir, annonçant la projection d’un film à partir du mouvement de 1986 sur les “Lascars” (“The Likely Lads” / “coquins”) de Lep (voir: 1986-87: France Goes Off The Rails ) – à être montré jeudi en face d’une école à Alès dans le Languedoc-Roussillon, une école qui a été une partie importante de l’éclosion actuelle de lycée (High School – pour 15 ans et plus) des barrages:

Citation:

Avance rapide et pas de retraite!
Réforme de l’âge de la retraite, les attaques contre les immigrants, les licenciements, les arrêts massifs de chômage payer pour les chômeurs et, plus largement, une répression croissante de tous ceux qui sont pauvres, jeunes ou marginaux … L’Etat veut garantir la patrons “favorables” les conditions d’exploitation.
Cette politique va au-delà des frontières nationales. En Espagne, en Grèce, au Portugal, en Allemagne ou en Irlande …. les “plans d’austérité” mêmes sont concoctés dans les cabinets ministériels. L’objectif des gouvernants consiste à dynamiser l’économie face à la concurrence mondiale.

Et cela va nous faire garder notre nez dans le guidon, à trimer, à «serrer la ceinture» pour les intérêts de la classe au pouvoir?

Si la même logique politique se retrouve dans les quatre coins de la Terre, c’est pour les «nécessités» de développement économique et certainement pas pour la population. Le système capitaliste se concentre toujours plus de richesses et plus encore. Les moyens de production sont concentrés dans les mains de moins en moins. Pour poursuivre sur cette route, le système ne peut qu’intensifier la violence sociale. Aucun État, aucun gouvernement ne changera rien. Le moteur a été démarré et les institutions qui en dépendent graisse ses roues sans retenue.

La seule force qui peut faire dérailler est à nous »: celle de l’exploitation, les exclus, ceux qui n’ont pas d’avenir … Il est essentiel d’intensifier le mouvement et organiser la convergence des luttes différentes. La bataille lancée par les élèves du secondaire, des conducteurs de train, par les dockers …. est né de la même refus d’accepter le sort réservé pour nous. La voiture d’occasion, entretien de vente des syndicats et des partis de gauche renforcer nos séparations pour leurs propres intérêts et les dates de péremption des élections. C’est en agissant ensemble que nous pouvons sortir de notre isolement et ainsi de voir nos batailles réussir.

L’émergence d’un fort mouvement social autonome et radicale, ce qui nécessite la participation de tous les prolétaires, est une nécessité urgente et évidente, essentielle dans le monde entier.

Partout où nous sommes, allons-y ensemble et luttent pour construire une résistance réelle et concrète.

Contact: uncollectifenlutte@riseup.net

La grève s’est poursuivie dans certains secteurs aujourd’hui – à Paris, par exemple, seulement 25% des trains étaient en cours d’exécution, ce matin, provoquant des embouteillages massifs (bien que, comme avec le ministère de statistiques Miseducation, ces statistiques semblent changer constamment, même si elles couvrent les mêmes périodes de temps, probablement en fonction de l’équilibre entre le stress d’être entassés sur les compilateurs des statistiques et de leur valium / cocaïne admission). Et partout où il ya plusieurs lycées qui ne sont pas sortis hier, qui sont venus aujourd’hui. De même, sporadiques assemblées générales font leur apparition un peu partout, en proposant des choses comme des blocages des banques, la perturbation de la circulation au moyen de travaux de voirie à tourner subversive utilisation, occupations de bureaux de sécurité sociale – mais jusqu’à présent, aujourd’hui, il reste à voir ce qui vient d’ ces types de propositions.

La demande pour le retrait de l’extension âge de la retraite au sein du capitalisme est essentiellement une demande par ceux qui ne veulent pas faire face à la nécessité d’avoir hâte de faire une révolution, même pour atteindre la plus petite amélioration de leur état: le capital ne peut retirer cette réforme par des attaques encore plus importants – en faisant d’énormes coupes budgétaires dans les dépenses de l’État d’ailleurs pour récupérer la perte, avec des hausses considérables de la fiscalité indirecte (TVA, etc.) Ces gens-là ne veulent pas tirer la conclusion évidente révolutionnaire, même d’un tel aspect relativement mineur de la misère intensifiée, dans le prolongement de l’âge de la retraite. Ils vont probablement voter pour le (Parti socialiste, une raquette de plus en plus néo-libéral à la tête du FMI, M. Strauss-Khan, comme le favori pour le prochain candidat présidentiel) PS.Le PS promet actuellement d’abaisser l’âge de la retraite vers 60 (si si ils vont le faire au moment des élections est une autre question). Compte tenu de l’énormité du déficit État, des attaques d’austérité donner un sens plus capitaliste que peut-être au Royaume-Uni – ce qui explique pourquoi la quasi-État inflexible et c’est pourquoi tout le bla gauche est un peu comme Scargill pendant les mineurs grève en essayant d’être «raisonnable» (dans les termes capitalistes) n’a pas de sens – soit vous battre pour une communauté contre le capital d’idées dans le cadre de cette lutte ou vous êtes pris dans toutes sortes de contradictions inutilement complexes en parlant la langue de vos ennemis.

La fuite des capitaux – désinvestissement – est une possibilité à court terme n’est pas si long et doit être pris en compte dans le cadre du problème de la lutte internationale. Et la fuite des capitaux peut / doit avoir lieu à la suite d’un soulèvement possible significative – avec ou sans hausses d’impôts pour les riches. Arguments Lefty – “voter pour nous et nous allons mettre l’état à votre serviteur» – semblent toujours d’assumer une certaine autonomie relative de chaque État-nation, ou bien ils fantasmer sur le fait, avec les monter au pouvoir sur le dos de certains bouleversements sociaux, ils pourraient revenir à cette autonomie relative, de toute façon, c’est un point de vue capitaliste impossible utopique.

C’est tout ou rien.

J’ai pu – et sera – en dire beaucoup plus, mais pour le moment, consultez ces affiches de la grève 23 Septembre, à partir de Tours.

Commentaires:

Varlet:

Rapidement, quelques petites choses liées à la police, dans une note:

Quelques jours auparavant, un syndicat de la police a dénoncé la façon dont les chiffres officiels indiquant combien de personnes ont manifesté mardi c’était une blague et pas crédible. A Marseille par exemple, les syndicats ont indiqué protesers 230 000 et 24 000 chiffres officiels. A 1 à 10 différence. Je suis d’accord que les chiffres à eux seuls ne disent pas grand-chose si le mouvement. Mais c’est assez rare que même les policiers disent que le gouvernement manipule les chiffres … l’article ici

En général, les policiers ont été occupés à battre des gens ou en leur tirant avec des fusils à billes flash.
Un certain nombre d’étudiants ont été blessés, dont un à Montreuil (région parisienne) par une balle de flash, éventuellement filmé ici: l’article et la vidéo ici Le chef de la police à Paris vient de suspendre l’utilisation de pistolets à billes de flash pour le moment en raison de la gravité de la blessure de l’étudiant autour de l’œil. S’éteint sans dire que tous les bien-pensants de gauche humanistes sont indignés par la façon dont la police «mauvaise conduite» et devrait ne pas avoir fait une telle «erreur». A chaque démonstration, ils semblent découvrir que la police peut être violente, mais ils ne comprendront jamais que ce n’est pas une erreur. C’est ce qu’ils font. Quoi qu’il en soit, il y avait une plus grande mobilisation des étudiants, ce matin, à Montreuil, près du lieu où l’étudiant a été blessé mardi.

Voici une vidéo de journalistes gravement harcelés par la police. Sa traduit en anglais aussi: l’article et la vidéo ici Vous pouvez entendre les idiots en disant “Ne nous battre nous sommes de la presse, nous ne sommes pas comme les autres”. Comportement pathétique mais typique de ces journaleux. Aucune sympathie pour les manifestants et les illusions au sujet du comportement de la police. Devinez que l’on a eu ce qu’il méritait …Alors même encore, la société dans son ensemble a été outré par le comportement de la police, demandant une enquête, etc … Ceux qui ont été gravement blessés, mais werent de la presse ne vous permet pas d’enquête ou de sympathie de la part des journaleux.L’implication étant qu’ils méritent probablement battre … Voir ici par exemple l’article ici

Sur le mouvement et la mobilisation, etc, theres des informations sur les sites ci-dessous (en français encore désolé). Im ne dis pas qu’ils sont bons ou mauvais, mais ils pourraient être utiles aux gens:

Rapports sur Indymedia http://paris.indymedia.org/

Informations générales sur les grèves et mobilisations: http://www.7septembre2010.fr/http://engreve.wordpress.com/

Sites anarchistes: http://www.federation-anarchiste.org/ http://www.cga.org/

Articles généraux: http://rezo.net/themes/retraites

Faisons la grève jusqu’à ce que nous nous retirons!

Moi:

Je pense que la raison pour laquelle le chef de police de Paris suspendant l’utilisation d’armes à feu flashball C’est parce que le gouvernement leur dit de tenir dos à toute forme de violence, de peur de provoquer une plus grande explosion. Ce n’est pas seulement mon avis – mais aussi des autres dans différentes parties du pays. En 2006, Nicolas Sarkozy, en tant que ministre de l’Intérieur, explicitement dit que les flics ne pas être méchant avec les étudiants et les lycéens – et était très inquiet quand un gars (un facteur, IDE) se sont battues par les flics et était dans le coma – inquiet il pourrait mourir parce que, en 1986, lors d’un mouvement anti-gouvernemental explicitement politique (la réforme Devacquet) un Arabe a été tué par les flics et tout l’enfer s’est déchaîné – et le gouvernement a dû se retirer du projet de loi presque immédiatement. Entre les mouvements il est considéré par l’Etat à être plus ou moins bien pour les flics de délibérément se renverser et de tuer joyriders banlieux en scooters ou motos (les médias sont plus évidemment conforme, pour une chose) – mais une partie de la raison pour mai 68 a explosé était parce que les flics étaient si manifestement vicieux. L’Etat préfère utiliser les flics dans nos têtes, plus profondément enracinée aujourd’hui en France il ya 40 ans, que d’avoir à recourir trop à ceux en uniforme.

Hieronymus:

Lycéens français de bloquer l’accès de l’école Arago élevé à Paris Octobre 15 2010 au cours d’une quatrième journée de protestation nationale contre la réforme des retraites. La pancarte indique «Arago dans la rue. Sarkozy, vous avez terminé! ».

MISE À JOUR (à partir de vendredi matin) du camarade Mouvement Communiste à Paris (avec le pourcentage de grévistes dans chaque secteur):

Secteur privé:

Citroën Aulnay moins de 150 grévistes (parmi 4000). Renault Flins même figure.

Secteur public:

Bureau de poste à Paris pas plus de 40%, en fait, 33%

Éducation 15% avec quelques exceptions locales dues à des problèmes spécifiques

Santé 30%, mais cela peut varier. Forts contingents à des manifestations (Paris Orléans Quimper lieux à savoir où nous avons été)

Paris Metro inférieure à 33% et variable selon les lignes

De bus de Paris dispose pas de chiffres, mais moins de 20%

Paris RER B exception solide de 75% en raison de certaines conditions historiques et spécifiques (ces travailleurs seront transférés de la RATP à Paris autorité organisatrice de transport à la SNCF française des chemins de fer)

Chemins de fer français:

Jusqu’à ce semaine, les participants peu au-dessus de toutes les assemblées. Cette grève semaines a duré pendant trois jours mais les chiffres (pour les ingénieurs) n’atteignent pas la moitié de ce qui s’est passé en 1995. Camarades dire que l’ambiance n’est pas ici.

Exceptions:

Raffineries Total: 66% de grévistes et en cours blocages qui peuvent conduire à des pénuries de carburant. Parce que, pour un total année a eu un plan de restructuration pour fermer de nombreuses raffineries (6/12)

Dockers de Marseille: grève spécifique dans un bastion de la CGT stalinienne

Marseille ville travailleurs municipaux sont en concurrence entre la CGT et FO syndicat et les luttes contre le maire de droite

Nord Pas de Calais dans ces deux départements du nord de la «gauche» CP stalinien a lancé des frappes de style italien de quelques heures à environ 30 usines (Alstom, Bombardier, mais pas Renault, ni Toyota) bloquant la production à moindre frais pour les travailleurs.

Nouveau développement:

Les élèves du secondaire ont fait leur apparition dans les manifestations avec des blocages scolaires par une minorité. Mais le gouvernement a donné des ordres (pour des raisons politiques et à la politique de prévention des grèves depuis le début) à la police pour écraser les manifestants qui s’est passé dans certaines banlieues de Paris et certaines villes de province comme Caen, où un jeune manifestant a été brutalement battu et dont l’état est entre la vie et la mort.

Au contraire, à Montélimar 200 manifestants échappé au contrôle d’une démo dirigés par les syndicats et a brisé le conseil municipal, tandis que chez les travailleurs de Saint-Nazaire affronté la police devant les portes de la préfecture (coutume locale) et de 57 arrêtés, ils étaient tous les travailleurs.
____________________________________________________________

UPDATE extrait du site Web socialisme :

Un intérêt particulier pour le gouvernement a été la vague montante de haute manifestations d’étudiants de l’école. Hier [Vendredi, Octobre 15] environ 900 de France 4302 lycées étaient en grève, dont 550 étaient occupés. Dans le même temps, des manifestations avec des centaines ou des milliers d’étudiants ont eu lieu dans toute la France.

Marches étudiants (et nombre de participants):

10.000 en Toulouse

8000 à Rennes

7000 en Bordeaux

5000 à Brest

4000 à Reims

2.000 chacun à Orléans et Tours

1500 à Montpellier

1000 dans Caen …

Au chemins de fer SNCF nationale, la plupart des assemblées de travail a décidé de poursuivre la grève. Selon la presse, 4 chiffres en 10 TGV trains à grande vitesse, 50 pour cent des trains régionaux à Paris, et 40 pour cent des non-TGV trains longue distance ont été en cours d’exécution.

Les grèves sont également frapper les ports, les terminaux pétroliers et les raffineries. Les équipages des remorqueurs sont en grève, arrêt de la station d’accueil de tous les navires-citernes, cargos en vrac, de conteneurs et au trafic qui restent au large des ports français.

Avec 11 de la partie continentale de la France 12 raffineries touchées par la grève, en particulier autour du centre pétrolier de Fos-Lavéra stratégique dans la ville portuaire du sud de Marseille, il ya des rapports de pénurie d’essence dans toute la France. Ceux-ci sont très répandus en Corse et sud de la France, mais ont également lieu sporadiquement à travers le pays dans des villes comme Nantes, Amiens et Paris.Plusieurs dépôts d’essence ont également mis en grève, bloquant la livraison de Fos, Bassens et Le Havre installations …
____________________________________________________________

UPDATE extrait de Reuters nouvelles histoire (Vendredi 15 Octobre):

Grève des travailleurs des raffineries de pétrole françaises arrêter un pipeline de carburant alimentant Paris et ses aéroports vendredi et travailleurs de l’aéroport à la terre des vols alors que les manifestations monté pour faire dérailler une réforme des retraites impopulaire.

Exploitant de l’aéroport de la France a minimisé soucis de pénurie de carburant, mais les grèves dans l’ensemble de la France 12 raffineries et les blocages dépôt de carburant ont incité les automobilistes à s’approvisionner en essence.

Les chauffeurs de camion ont également été mis à joindre à la mêlée comme dynamique créée pour une journée de rassemblements dans les rues le samedi …

Un manifestant lance un pneu sur un feu configuré pour bloquer l’entrée pour alimenter les entrepôts à Caen vendredi.

Moi:

D’abord à propos de l’étudiant lycée qui avait un flashball tiré dans ses yeux.Apparemment, tout le gars a fait, c’est de mettre des poubelles sur la barricade – rien que cela (et cela vient de gens qui ne sont pas en jouant le gaucher outragée), quand un flic BAC, juste après avoir participé à l’expulsion d’un squat à proximité, est venu et gratuitement tiré le flashball. Les médias disent que c’était un flic anti-émeute (CRS). La seule explication pour ce mensonge est que les CRS ont une réputation généralement reconnu pour être des voyous, en particulier après 68, quand, entre autres choses, ils étaient connus pour avoir violé des femmes arrêtées lors des émeutes. Le taux d’alcoolémie (mis en place dans le cadre du Jospin président du PS), mais il faut une presse excessivement bonne, étant dépeint à la télévision nationale que les tristes victimes d’embuscades immobilier banlieux, etc Ils ont probablement voulons conserver cette image pour ceux qui n’ont aucune expérience directe de elles. Soit dit en passant, c’est la deuxième fois que les flics ont tiré un flashball dans l’oeil de quelqu’un dans la petite banlieue de Paris, mais volatile de Montreuil en 15 mois seulement – pour la dernière fois à l’été 2009, a tiré dans le visage d’un squatter démontrant . Cette fois-là le gars a perdu son œil – mais cette fois, les bonnes nouvelles sont que le «enfant» va être en mesure de voir dans les deux yeux. Le gars 2009 a été une “politico”, et il est arrivé sans un mouvement national en cours, alors il faisait guère de la couverture médiatique dominant. Pas de «indignation» que je connaisse. Mais l’indignation actuelle a été tout simplement verbale jusqu’à présent – une démonstration hier immédiatement après les nouvelles que le gars pourrait perdre son oeil n’a jamais été plus loin que crier. Les flics dans la tête des gens restés à peu près au pouvoir. Ne parlez pas d’un oeil pour un oeil.

Les lycéens sont de plus en plus sur la grève, même selon le ministère de l’Éducation – chiffre le plus élevé qu’ils ont donné, mais ils ont changé plus tard, était de 350. L’UNL (Union nationale des lycéens) a donné le chiffre de 900, et, étant donné que presque tous ceux de Montpellier étaient en grève, je suppose que leur chiffre est un peu plus proche de la réalité que le ministère de l’Éducation. Partout, les élèves bloquent le trafic, et mettant le feu à des petites choses comme des bacs empilés contre les clôtures scolaires. Il ya aussi des condamnations de ces incendies par le plus guindé, qui se précipitent pour les mettre hors de leurs bouteilles d’eau minérale, les médias disent que ce n’est ruiner une lutte politique sérieuse, tandis que les flics arrêtent de plus en plus des lycéens moins délicates .

Les chauffeurs de camion disent qu’ils vont venir la semaine prochaine, et les 12 raffineries de pétrole sont maintenant en grève, mais à ce jour, les grévistes et les syndicats ont laissé les gendarmes prendre en charge les portes et laisser les pétroliers à aller et venir. Mais les patrons de certains aéroports prétendent qu’il n’y a qu’un assez d’essence pour les avions jusqu’au mardi (19 Octobre) matin, le jour de la prochaine – le 4 cet automne – Grève générale. Un conducteur de train à la télé juste dit qu’ils souhaitent que cette étendre à toute l’Europe, car elle concerne tout le monde là-bas aussi.

Il ya eu une émeute à Lyon hier, et beaucoup de petits affrontements dans tous les sens.Mais les syndicats et le PS mettent l’accent sur les négociations tout le temps – et, étant donné que ce soir, avec des manifestations nationales cet après-midi, pourrait bien devenir tumultueux, je suppose que le gouvernement va reculer sur son refus de négocier et les syndicats et socialistes saisir la chance de modérer les flammes si le manque d’essence ne les amortir au préalable.

Je dirai plus demain quand j’aurai un peu de temps, probablement par le biais d’un blog, car admin peut avoir mis en place d’ici là. Je suis maintenant hors de la démo.

Jef Costello:

Samotnaf a écrit:

En 2006, Nicolas Sarkozy, en tant que ministre de l’Intérieur, explicitement dit que les flics ne pas être méchant avec les étudiants et les lycéens – et était très inquiet quand un gars (un facteur, IDE) se sont battues par les flics et était dans le coma – inquiet il pourrait mourir parce que, en 1986, lors d’un mouvement anti-gouvernemental explicitement politique (la réforme Devacquet) un Arabe a été tué par les flics et tout l’enfer s’est déchaîné – et le gouvernement a dû se retirer du projet de loi presque immédiatement.

En 2006, je pense que les commandes étaient plus de ne pas attaquer directement les manifestations pendant la journée. Les manifestations toujours eu plus dangereux vers la nuit (comme vous le savez). Il y avait aussi beaucoup de cas où la police a incité les gens à attaquer les manifestations et les personnes autorisées à franchir les lignes de police pour le faire.
Le facteur était Cyrile Ferez IIRC il a été battu par la police puis les CRS ​​l’ont traîné dans la rue et marcha sur lui à au moins deux fois avant de le déplacer à nouveau, puis enfin le largue quelque part. En fait, il fait un rétablissement complet à la fin, mais il était dans le coma pendant plusieurs jours.
repensant les flashball ont été utilisés avec parcimonie assez contre les étudiants de l’époque, ils ont été utilisés assez indistinctement dans les banlieues (surtout en 2005).
Samotnaf, c’est bonnes choses, je suis juste rattraper sur vos rapports aujourd’hui. Tous les autres contributions sont grands, mais votre travail ici est très vaste.

France – L’automne froid Hots Up

Malgré le temps froid et le manque croissant de l’essence, le mouvement social s’intensifie, alimentée par le plaisir, le feu et la fureur. “Opération escargot” Pace “, les grèves, les mini-émeutes, blocus écoles, assemblées générales, les professions, et aujourd’hui le 4ème 24 heures” Général “grève depuis le 7 Septembre … mais où tout cela va? Quelles contradictions ne sont pas confrontés? Lire la suite …

Les chauffeurs routiers ont rejoint le mouvement hier, dans le but explicite de «bloquer l’économie». Ils ont lancé “l’opération” Escargots Pace “(aller lentement sur ​​les routes principales et autoroutes) autour de Lille, Toulouse, Lyon, Bordeaux, au sud de Paris, Tours, Frontignan, Arras, différentes parties de la Normandie et beaucoup d’autres endroits – il officiellement ont été 30 “grève perlée» près de 15 villes différentes hier. Ceci, le jour avant l’Union-disant “Général” Strike appelé aujourd’hui, le mardi Octobre 19: “Général” est entre guillemets car il ya manifestement avez été des tas de gens qui ont continué à travailler dans les secteurs qui ont officiellement sortis en grève. Certains de ces «grève perlée» n’a duré que 20 minutes, mais d’autres pendant plusieurs heures.Voitures ordinaires go-lent dans la voie rapide, parce que gros camions ne sont pas autorisés ici.

Dépôts pétroliers divers ont été bloqués. Même si le gouvernement prétend que le dimanche seulement 200 stations-service ont fermé leurs portes, l’organisme responsable de la production de statistiques de stations-service dit hier – lundi – que 1500 ont fermé leurs portes, et le nombre de stations-service qui n’ont plus de sans plomb 95 ou sans plomb 98 doit être beaucoup plus que cela. Cette pénurie est autant à voir avec les grèves et les blocages des raffineries comme la grève des dockers qui a laissé au moins 60 camions-citernes bloqués dans la Méditerranée, incapables de se lancer.

Lycées continuent d’être bloqué ( officiellement – Ministère de dire des chiffres Miseducation – 260, mais 600 selon l’UNL – l’Union Nationale de lycéens).
Il ya eu des mini-émeutes et de stand-offs avec les CRS ​​dans au moins 5 villes – Nanterre juste en dehors de Paris, Lyon, Lille, Mulhouse et Borges. Les soi-disant “casseurs” (littéralement “brise”: voir ce texte de 1994, en anglais «casseurs Portals Nous sommes des tous” ) ont attaqué et que ce tout le pays, parfois intelligemment, parfois indifféremment, parfois bêtement et parfois très méchamment .

A Marseille les binmen sont en grève depuis plus d’une semaine (joindre les dockers et les travailleurs des raffineries). Les ordures est bouleversant les touristes, soucieux de consommer les nouveaux domaines embourgeoisés, apportés par les artistes et la construction d’un tramway moderne, libre de la puanteur des prolétaires révoltés. Le maire est également bouleversé. Marseille se prépare déjà pour l’année où elle devient la capitale culturelle de l’Europe en 2013. Avec Ryanair se retirer de sa base de l’aéroport de là, donnant «la fuite des capitaux» le terme un sens presque littéral, le projet de faire dans les parieurs des quatre coins de la planète pourrait bien être mis à la terre. Tout ce que la régénération glorieuse d’une belle surface nettoyée, conçu pour réduire tout sentiment d’un passé dans une photo-souvenir, pourraient être détruits par la subversion radicale. Un Binman dit, «Nous sommes le prolétariat, nous ne pouvons pas simplement s’asseoir et nous tourner les pouces.” Bien que cela vient peut-être d’un style ancien CP d’influence gars, dans l’atmosphère de l’idéologie républicaine où chacun est encouragé à se décrire comme un «citoyen», il s’agit d’un rappel rafraîchissant d’une vérité fondamentale socialement antagonistes. Un jeune de 16 ans de Marseille, Sarah Jlassi, a ajouté «Cela a été au-delà des pensions, il s’agit de notre injuste, société divisée.” ( The Guardian d’aujourd’hui ). Bien que ce soit certainement au centre du mouvement, les jeunes dans les médias et dans la rue, à partir de n’importe quel fond, sont constamment dire à quel point souligné que leurs parents sont après le travail, comment par conséquent, ils ne peuvent pas communiquer avec eux.
Quelques années en arrière, le maire a dans l’armée pour dégager les décombres. Qu’il le fasse à nouveau, dans le contexte actuel plus généralisée de la lutte des classes reste à voir, mais il pourrait rencontrer plus de frustration que de simplement jouer O’Leary de Ryanair difficile à obtenir. Certes, dans le long terme – le ouvertement «milieu radical» existe depuis longtemps l’organisation contre la gentrification et la culture ordures qui va remplir les rues dans un peu plus de 2 fois années (une traduction de ce texte sur l’art et la gentrification est devenu très populaire là au cours des 18 derniers mois).

En Languedoc-Roussillon, où je vis:
Nîmes (Gard comté), tous les lycées fermés, et il y avait des sit-in à la préfecture.
Ales (Gard aussi l’) – un blocus des voies ferrées, avec des feux pour se réchauffer.
Les pompiers étaient en grève dans tout le Gard, seulement répondre aux appels les plus urgents.
A Perpignan, 150 grévistes ont bloqué une dépôt d’essence pendant 4 heures, avec des pneus enflammés partout dans les rues. Un conducteur de train soutenir le blocus a dit à la télé, “Ce n’est pas seulement à propos de la retraite, mais à propos de l’avenir de cette société” , bien que les différentes façons de comprendre les implications de ce que sont à peu près autant qu’il ya de personnes qui se sentent de la même façon . 200 enseignants occupent une institution publique locale (n’ai pas compris ce que c’était). Un camion de pompiers a été attaqué avec des pierres.
Dans Frontignan, près de Sète, 300 conducteurs de train et les chauffeurs routiers, ainsi que d’autres, ont bloqué un dépôt pétrolier, en commençant très tôt le matin sombre – l’arrêt de la distribution dans 3 comtés. Un conducteur de train a déclaré, «Nous faisons cela pour l’avenir – pour nos petits-enfants» , mais ils ont aussi clairement de le faire pour eux-mêmes . Les flics, précédées d’un nicey nicey préfet raisonnablement tons (chef de l’administration de la zone) demandant une dispersion calme, débloqué le dépôt dans l’après-midi sans résistance – 300, dans un endroit assez isolé, n’étant pas assez contre les flics armés de grenades lacrymogènes et des balles flash. Cependant, l’expulsion a été immédiatement suivie par une grève mini-général dans le domaine de Frontignan.
Aude a également eu un blocus d’un dépôt pétrolier jusqu’à la mi-après-midi.
A Montpellier le “concierge” (sécurité / bureau de surveillance) d’un lycée était complètement détruit par un incendie. Et la plupart des fenêtres de ce lycée ont été “cassé” (ils sont très épais de haute sécurité fenêtres, de sorte qu’aucun d’entre eux brisée) de 50 ou plus jeunes cagoulés. Un professeur, qui a très probablement opposé à cette attaque raisonnable, eu un molotov jeté vers elle, sans toucher ni la blessant à tous.Elle a appelé les terroristes. L’école a été évacuée.
Le Vendredi 15 Octobre, 60 ou si les jeunes ont attaqué le blocus d’un lycée du premier ordre à Montpellier (“Joffre”) – le taux d’alcoolémie (anti-criminelle de la brigade) et RG soupçonné (équivalent de la Special Branch) flics avaient été vu dans leurs voitures à l’extérieur, laissant juste une minute avant de la foule de jeunes sont arrivés. Les jeunes ont aussi attaqué «collège» (12 – jeunes de 15 ans par an) des étudiants, et a continué à attaquer une autre école à proximité, cette fois en passant par les dortoirs piller tout ce qu’ils pouvaient. Une voiture avec un couple dans l’été renversée en dehors de cette école, et, apparemment, un conducteur de tram a été poignardé dans la main. Un journaliste de la radio lors d’une adolescente qu’il interviewait qu’il avait des informations privilégiées qu’ils avaient été manipulés par la police, mais il n’a jamais diffusé de tout cela (sans doute par peur de perdre son emploi). Il est clair, cependant, les dégradations de la vie dans les plantations et la mentalité des gangs qui engendre de survie, signifie que certains jeunes n’ont pas vraiment besoin d’être manipulé – ils voient tout en termes d’un chien mangent le monde de chien, et il faudra un certain considérable risque d’un dialogue entre ceux qui s’identifient avec et de participer à un mouvement social plus général et plus ces jeunes nihilistes, mais absolument sans direction à décaler ce à l’avantage des deux.Certes, moraliste doigt du chien est la dernière chose qui va influencer tout changement dans ce domaine: cela fait partie du monde qu’ils méprisent à juste titre, mais ne peut pas voir ou lutter ou voulez vraiment trouver un moyen de sortir de l’. Ce n’est pas aidé par les condamnations fourre-tout de tout ce qui concerne la violence comme «casseurs qui n’ai rien à voir avec le mouvement” . La presse locale était pleine de condamnation de ces actes (même si certains des pires, étonnamment, n’ont pas été signalés), mais quand le proviseur du Lycée Joffre poussé la porte sur la main d’un élève de l’école blocus et s’est cassé le poignet, cela a été joué vers le bas comme un «accident». Dans une autre école de la ville, un professeur d’anti-blocage à l’intérieur d’une porte bloquée de l’extérieur a poussé une grande barrière (qui avait été placée au-dessus des poubelles qui sont la principale structure de barricades lycée) en arrière sur le trottoir, étroitement manque gravement endommager les faces d’un couple d’étudiants. Un parent qui a poliment averti le maître des dangers de ce qu’il faisait était tard frappé au visage par ce professeur. Mais la critique générale de «casseurs» est un moyen commode d’ignorer ces contradictions, et de ne pas regarder ce qui est bien et ce qui est justifiable et des malades dans les “casseurs” actions.

Chant des jeunes du Lycée de la semaine: “Au Parlement, les députés se branler toute la journée» (ça rime en français et ils chantent).

Beaucoup plus pourrait être dit, et je n’ai même pas eu à développer les réponses aux questions posées dans l’introduction, mais je dois y aller maintenant. Toutes mes excuses pour le retard et l’insuffisance de celle-ci: Internet, ordinateur et des problèmes personnels ont causé le retard …………

Pour le moment, consultez ces brillants (ainsi, la moitié d’entre eux ont été écrits par moi, qui va presque sans dire) sur certains textes de l’histoire passée des mouvements sociaux en France: France Goes Off The Rails (sur le mouvement de 1986 -7)grèves en France – 1995-6 Notes sur les mouvements de Français 2003 Culture en danger – Si seulement (sur le mouvement de précarisation des travailleurs culturels, 2003-4) Notes sur le mouvement lycée, 2005 brèves notices sur les émeutes de Novembre 2005 Tout est calme sur le front français (sur les aspects du mouvement anti-CPE, écrit pendant le mouvement)

Commentaires:

Steven:

Le commentaire sur les jeunes en passant par les dortoirs scolaires piller, voulez-vous dire qu’ils volaient les élèves là, comme s’est passé il ya quelques années?

Moi:

  • ils n’ont pas été volé hors eux directement, mais voler des choses quand ils n’étaient pas around.Update:
    La région des Ardennes vient de déclarer pour une grève générale illimitée – c’est toute la région et ne se limite pas à un syndicat spécifique; bien que cela soit, autant que je sache , un appel de l’Union à travers-le-bord et dans la pratique, il reste à voir ce qui se passe, c’est une évolution intéressante.
    Du côté de l’Etat, cependant, les choses sont aussi plus lourd – hier par exemple, un squat dans une région éloignée des Cévennes en le Gard, qui avait été squattée depuis plus de 9 ans, a été expulsé par les gendarmes et les huissiers de justice. Le squat – d’un massif, mais un peu ruiné, maison baronnet – avait une réputation autonomiste / anarcho-écologiste.
    Et la semaine dernière, après une manifestation fasciste organisée à Béziers, un gars de 75 ans, qui a tiré (à l’arrière) et presque tué 2 clairement non armés des jeunes femmes roms cambriolage de sa maison, a été libéré sous caution. Voir ce sujet.

Traduction portugaise de l’article principal ici:
Dans Indymedia Portugal: http://pt.indymedia.org/conteudo/newswire/2567
En Indymedia Brasil: http://prod.midiaindependente.org/pt/blue/2010/10/479855 . shtml

19 octobre 2010

France – L’automne chaud continue

Lycées bloqués par les élèves

21 octobre 2010

Deux brochures sur les événements récents. Plus de détails suivront plus tard.

Deux dépliants, traduits à peu près:

Mardi 19 Octobre: ​​Nanterre – une journée de résistance!

Pendant plusieurs jours, les lycéens (élèves du secondaire) de Nanterre sont en grève, bloquant leurs écoles. A la fin de la semaine dernière, le mouvement a été fortement réprimée. Les forces de l’ordre battu plusieurs jeunes lors d’une démonstration. Un grand nombre de blessures graves, de nombreuses arrestations et de procès fixée pour 2 Décembre.
Aujourd’hui, tout comme les élèves étaient sur ​​le point de bloquer à nouveau leur école, ils ont vu, à leur arrivée, les “forces de l’ordre» avait déjà été mobilisées. Face à été empêchés de poursuivre leur mouvement, la tension monte jusqu’à la confrontation.
Us étudiants étaient là et ont manifesté leur soutien pour les élèves contre la brutalité policière. Après l’Assemblée générale de l’Université, nous avons démontré à l’appui des élèves, la marche de l’école secondaire à un rassemblement devant le poste de police là pour dénoncer la répression et les arrestations de dizaines de lycéens et d’Orient!

On les appelle les “casseurs” …?

De la droite et la. Gauche et repris, pour l’essentiel, par les médias, les lycéens en grève ont été traités comme des “casseurs venus des cités” Les mots «lycéens» ou «jeunes» ne sont jamais utilisés pour les décrire. Pourquoi? À délégitimer leur lutte. Pour que ces jeunes semblent incontrôlables comme des sauvages qui, finalement, méritent un tel traitement. Pour intensifier considérablement la crainte de «l’opinion publique» lorsque la police parlent de «guérilla urbaine» ou casseurs organisés “. En dehors de ces jeunes sont lycéens en grève, révolté par l’état de leurs vies. Les vrais «casseurs» sont ceux qui produisent cette colère, ceux qui démolir nos avantages sociaux, qui privatise, qui font la promotion des lois racistes et des lois pour notre “sécurité”!

Où est la répression policière?

Pourquoi ne pas parler de Geoffrey, le lycéen de Montreuil qui a eu un flashball tiré dans l’oeil jeudi dernier et risque de perdre un oeil? Pourquoi ne pas parler de l’élève du secondaire à Caen qui avait le crâne fracassé? Ou sur les nombreuses interventions de la police dans les écoles secondaires qui ont fini avec des charges de blessures et mutilations?
La bourgeoisie et ses médias Go-Betweens a lancé ces événements, ce qui explique la fureur des élèves du secondaire. Depuis trop longtemps maintenant, les jeunes des quartiers populaires ont été représentés comme des barbares, presque animaux qui à la fin ont droit à leur condition sociale et qui doivent être brutalement réprimées quand ils osent contester leur situation.

De quel côté doit être le mouvement social?

Le mouvement social doit prendre en charge ces jeunes gens – leur révolte est juste, légitime et qu’ils sont e premier à être effectuée par la situation sociale actuelle. Leur lutte est la nôtre »- nous devons en faire partie!
Nous allons créer des comités de lutte dont les bases sont les travailleurs, les étudiants, les lycéens face à l’évolution des conditions fascistes.

Solidarité avec les étudiants grévistes du secondaire! A bas la répression!
Pour l’unité de la lutte: les travailleurs, les étudiants, lycéens!

http://agen-nanterre.over-blog.com/

A Paris: les jeunes attaqués par les gardiens de démonstration de la CGT, mardi 19 octobre 2010

Intendants de démonstration CGT, cochons flic – même combat!

Lors de la démonstration de ce mardi dernier, le 19 Octobre les gardiens de démonstration de la CGT, a collaboré avec les flics (tout le monde sait – il n’est pas un secret) qui ont commis de nouvelles formes de violence lorsqu’ils rencontrent certains jeunes manifestants qui marchaient joyeusement et bruyamment, tandis que la combustion certains des fusées éclairantes. Il semble évident que la couleur de leur peau, ont déterminé le choix des jeunes frappés. Nous avons assisté à une certaine violence vraiment méchant utilisé (coups de matraque, de gazage lacrymogène). Beaucoup de jeunes gens ont été vraiment choqués, ne comprenant plus rien – “Nous n’avons rien fait – pourquoi la police fait ça?” … Nous avons encerclé les commissaires démo pour essayer de calmer la situation – mais nous avons aussi immédiatement reçu, en réponse, à coups de bâton et de gaz lacrymogène. Ils ont été immédiatement rejoints par simples flics habillés, ouvertement heureux d’avoir leur «travail» facilitée par eux. Nous n’avons pas vu les arrestations, mais ce n’est pas en dehors des limites ème de possibilité que les gardiens de démonstration remis les enfants de plus aux flics. Les gens parlent beaucoup de la “violence gratuite des casseurs», mais très peu sur celle des flics (plusieurs blessés graves à des démonstrations et des blocages, beaucoup d’arrestations, les enfants enfermés dans les cellules) et celle de la complicité de la démo raciste intendants.

Certes, ces textes trop simplifier un peu les choses, mais ils sont une bonne claque dans le visage de tous ceux qui crûment ideologise tous les «casseurs» comme des voyous.
Beaucoup plus qui s’est passé, et certainement plus possible et sera dit. Mais pour le moment, je vais en rester là.

France – Travail ou la prison!

22 octobre 2010

Très bref rapport avant le coucher:

La chose la plus importante qui s’est passé aujourd’hui, dont les médias britanniques est idéalement silencieuse, est la répression brutale des piquets de dépôts pétroliers.Aujourd’hui, à l’aube au dépôt pétrolier à Grandpuit, Ile de France, à 50 kilomètres de Paris – la réquisition forcée des grévistes de dépôts pétroliers par l’Etat et la brutalité des gendarmes. Les gendarmes étaient également armés par les médias français qui ont présenté au repos 3 personnes battus par ces porcs de «blessures légères», même s’ils étaient couchés à demi conscient sur des civières. Les travailleurs avaient le choix entre la prison ou au travail. La réponse syndicale était pathétique – beaucoup de cris de «honte», «la fin de la démocratie, etc ‘, mais aucune tentative de répartir les grèves de plus – après tout, il s’agissait d’une attaque contre le droit de grève qui s’est passé pendant la guerre dernière (c’est à dire sous Pétain).

Hier, la même chose s’est produite au dépôt pétrolier de Donges, si ce temps, le syndicat CGT a fait un deal avec les gendarmes et le reste de l’armée – “. Nous allons vous permettre d’essence si vous nous permettez de faire grève» Eh bien, le capital américain a continué à approvisionner les Allemands avec du fer et de l’acier pendant la guerre, alors pourquoi ne pas la CGT faire de même pour leur ennemi apparent? Et sans doute l’essence a aidé les gendarmes arriver à Grandpuit aujourd’hui pour faire leur brutalité fasciste et de faire respecter le travail forcé. Arbeit Macht Frei. Travail ou en prison – en plus pas beaucoup de différence. Les gardiens de prison Union veux juste Sarko à négocier avec eux, et pour cette raison ils ont montré qu’ils tiraillé entre le frisson de la révolte et de la sécurité de la complicité. Mais vous n’avez pas montrer de faiblesse à un chien enragé, sauf si vous voulez encourager sa méchanceté.

France – 1 jour grève générale en Guadeloupe, Martinique et Guyane française

Guadeloupe 2009

27 octobre 2010

Les départements français de la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane française officiellement, par le LKP (une coordination majorité des partis, les syndicats, les groupes communautaires locaux, etc), a entamé une grève d’une journée d’aujourd’hui général, appelé comme le signe d’un plus vaste un pour démarrer le 14 Décembre en signe de protestation contre la hausse du coût de l’essence, de l’électricité, de la nourriture et de l’eau. Il y avait une grande manifestation dans la capitale Pointe-à-Pitre. Ces zones font partie du territoire français et sont régies par l’Etat français, mais avec une tradition de lutte en général indépendant des luttes du continent.

En Janvier 2009, un strikewave massif d’une durée d’environ 6 semaines (voir:http://libcom.org/news/revolt-continues-french-caribbean-16022009 ) a remporté vastes gains temporaires, qui ont été de plus en plus annulées par les patrons. C’est en partie pour cette raison que cette grève a été lancée actuelle, bien évidemment le fait que le continent a également eu un strikewave est un autre facteur. C’est ce qui a été lancé en même temps que les grèves (mais pas le mouvement plus général) en France métropolitaine commencent à décliner, mais juste avant ce que le spectacle régnant espère être le dernier coup de grâce de ces grèves sous la forme d’ un possible, peut-être même probable, pétard mouillé d’un demain d’une journée de grève générale, Jeudi 28 Octobre, c’est la raison pour laquelle le silence presque total des médias TV et radio grand public au sujet de cette grève. Dans le même temps, il faut se demander pourquoi le LKP retardent la lutte principale jusqu’à la mi-Décembre, et pourquoi ils ont même retardé jusqu’à présent, compte tenu du mouvement social sur le continent.

Jusqu’à 30.000 (selon LKP) manifestants ont défilé dans le cadre de la grève (6500 selon les chiffres flic évidemment fixes). Évidemment, le LKP a intérêt à exagérer les chiffres – il renforce leur image et ils espèrent relancer le mouvement en le pompant. Bien que de telles exagérations, typique de presque tous les rapports (sur ce qui se passe elswhere en France) indépendants de l’ordinaire des conneries, excite temporairement les gens et peut-être pousse même à participer, à plus long terme il ne peut que contribuer à les démoraliser car ils se sentent manipulés comme les choses se révèlent être très différente de la façon dont ils ont été décrits.

Pas grand chose à signaler sur cette situation dans les Caraïbes jusqu’à présent.

Mais …

… Les principales nouvelles d’aujourd’hui constitue de toute évidence une attaque idéologique contre le mouvement en France métropolitaine. Présenté comme un fait incontestable, c’est sur le certificat scientifiquement prouvé morts, afin qu’en l’an 2060 1 à 3 de la population aura plus de 60 ans et il y aura au moins 200.000 personnes de plus de 100 ans, dont l’un, sur les tendances actuelles, seuls 1 sur 10 sera de sexe masculin, clairement une chance merveilleuse avenir pour les 50 ans actuels des hommes hétérosexuels qui ont réussi à survivre. Il va presque certainement être que les riches, même si cette prédiction Nosferatu-tourner-scientifique se révèle avoir une certaine validité. Non seulement il suppose que les conditions de santé et de sécurité continueront d’être scientifiquement amélioré le long de la même trajectoire que les 50 dernières années, mais ignore aussi l’effondrement massif écologique et la guerre possible, pour ne pas mentionner le Armourgeddon caractères du capitalisme se suicider si il n’y a pas de mouvement révolutionnaire sur une échelle massive en développement qui vont conduire à des millions et des millions le seul choix libre le marché offre de plus en plus: un mort vivant ou un mort par leur propre main. Bien sûr, la vraie raison de la publication de cette étude scientifique n’est pas de prouver la stupidité de la science dans la soumission abjecte aux exigences du marché et de l’Etat, mais de l’idéologie attaquer le prétexte ostensible pour le mouvement social actuel. Qui est l’une des raisons pour lesquelles ce prétexte doivent être explicitement et publiquement remplacé.

A suivre ….

France – Combien de ponts-ce qu’on a à traverser avant d’arriver à battre le boss?

28 octobre 2010

Aujourd’hui est le 5e de 24 heures de grève n’est pas si générale en France depuis Septembre 7. Les raffineries ont repris le travail, souvent sous la pression du «travail ou en prison”, un excellent choix résignation acceptée par les syndicats et par les travailleurs résignés à la forme syndicale. De même, les bockades dépôts pétroliers ont été démantelés avec l’aide des forces du désordre.

Il reste à voir ce qui se passe dans les mouvements souvent plus intéressants en développement en dehors du monde de l’esclavage salarié, un monde qui, pour un nombre croissant, tend vers une baisse des salaires avec l’esclavage. Ce qui suit n’est qu’un aperçu de quelques-uns de ce qui se passe autour du pays.

Alès : Revolution rond-point.

Dans le sud de la France, la transformation d’un carrefour giratoire en un coût pour les contribuables locaux au moins 100.000 euros, mais souvent autant que les 350.000 euros.Mais il en vaut la peine – c’est une constante sans fin de création d’emplois régime sans que les chiffres du chômage de 23% serait encore plus élevé. Ces ronds-points sont officiellement conçus pour réduire les accidents, mais en fait, sont là pour aider à faire de l’argent pour les entreprises de construction routière et les concepteurs artistiques de rue payé faisceaux lucratifs pour les remplir avec des structures bizarres: petits arcs romans et les ponts, les vieilles locomotives à vapeur qui sortent d’un tunnel de nulle part, des charges de palmiers, des sculptures massives grotesques comme une saucisse vaste flexion au-dessus d’un anneau de 10 mètres de haut signifiait en quelque sorte comme le symbole de tête de taureau (ou peut-être la vie des gens sans sexe). Tout cela appréciée par les touristes et fonctionnant comme une distraction pour les automobilistes qui s’ennuient coincés dans les embouteillages.
Mais pendant le mouvement social actuel que quelques-uns d’entre eux se transforment d’une manière socialement créatif. Les lycéens de l’école Jean-Baptiste à Alès, dans le Gard Languedoc-Roussillon, ont occupé le rond-point en face de leur école barricadée sous et hors tension pendant environ un mois maintenant (un compte de ce mouvement de l’école est ici ).

14 Octobre à la nuit ce film sur le mouvement des lycéens et apprentis de haute âge scolaire au Lep Electronics a été montré sur un écran géant au milieu du rond-point.Nourriture et boissons (alcoolisées et non-alcoolisées) a été servi gratuitement autour d’un brasero, au milieu des tentes où les lycéens ont dormi dans les nuits très froides.Diverses voies radicales ont été posées sur une table tressle. Pas l’esthétisation habituel de ronds-points.

Une infirmière est venue le long apportant avec elle trois personnes sans-abri de la rue qui étaient venus soutenir le mouvement. Une mère était là pour s’assurer que son adolescent était ok et pour montrer sa solidarité. En général, une ambiance conviviale avec des gens discuter et échanger des idées, des blagues et des anecdotes, si l’on agressif soi-disant anarchiste pensé qu’il était bourgeois de dire «s’il vous plaît» lorsque vous demandez une bière gratuite (l’amour n’est jamais avoir à dire qu’on est désolé, et l’anarchisme n’est jamais avoir à dire s’il vous plaît et merci). Puis, environ 4 ou 5 gars du syndicat CGT est venu et a obtenu lourd avec un peu anarchiste – presque en venir aux mains jusqu’à ce qu’ils soient calmés. Ils semblaient être là pour enseigner aux enfants ce qu’ils doivent faire, comme si les enfants n’avaient pas déjà assez de l’école. Auparavant, ils étaient venus et leur a dit de découvrir la caméra de surveillance qui avait été définitivement en les regardant sur le rond-point (ils l’avaient couvert pour des raisons évidentes). Leur raison était que les flics descendent sur eux s’ils le faisaient pas. Comme une entrevue avec un flic a dit: «[les commissaires demo] de la CGT … [sont] … organisés comme une armée, et de collaborer ainsi avec la police.” Un étranger agitée a fait remarquer que cela ne faisait aucune différence, que les flics étaient de toute façon sous la forme de la caméra de surveillance, et que le maintien il a découvert que vient de faire le travail des flics facile – ils pourraient s’asseoir et garder la pisse assis dans le confort d’une salle de vidéo-surveillance du chauffage central.

Pendant la journée, les adolescents, ainsi que les supporters, les grévistes et les chômeurs avait été d’accord pour le bureau du maire avec un camion de grande éboueurs, les déchargé les sacs poubelles, entassés à l’extérieur et placez-les descendre. Depuis ce jour-là – vers le 19 ou le 20 – il y avait une manifestation séditieuse là quand un couple d’adolescents s’est entaillé pour des choses d’autres personnes avaient fait. La démonstration – retraités furieux, les adolescents et les charges de personnes entre les deux – ont défilé au poste de police pour exiger qu’ils soient libérés, certains pénétrer à l’intérieur et déclencher un feu d’artifice-cum-Smokebomb. D’autres entassés des sacs poubelles et des bacs contre le poste de police et, comme avec le bureau du maire, définir quelques allumée. Il fait froid là-bas cette époque de l’année, près des collines et les montagnes des Cévennes. Un feu de joie joli comme ceci est juste une façon de se faire briller. Comme le vieux slogan des années 70 l’habitude de dire, ” Gardez au chaud cet hiver – Faire Trouble “.

Centres commerciaux prolétariennes

Dans la nuit du 23e au 24e incendie criminel Octobre a complètement détruit un petit centre commercial, qui emploie 50 personnes, en St.Etienne du Rouvray, près de Rouen.Personne n’a été blessé.

Le jour de la dernière grève générale, Mardi 19 Octobre, une petite section de la manifestation principale scission du reste et est allé le long de la principale enceinte, le Polygone, peut-être inspiré par les exemples de Rennes, où il ya quelques semaines environ 200 fermé une enceinte shpping pendant une heure et a tenu une Assemblée générale là, une action qui a été répétée sous diverses formes avec différents degrés de succès dans différentes parties du pays. Peut-être qu’ils ont aussi été inspiré par ce texte (écrit par moi), traduit ici, qui a été publié il ya quelques semaines:

Une normale “business as usual” journée au Polygone est misérable. Shoppers faire ce que ceux dans, ou contraints à l’, la consommation passive du statu quo font toujours.Nous en file d’attente dans les files d’attente plus longues parce que le capitalisme a toujours pour réduire les coûts de main-d’œuvre – en poussant, par exemple, des quantités croissantes de caissiers potentiels sur la dole (non pas que l’ennui de l’esclavage salarié mérite d’être défendu, bien sûr). On s’ennuie à la distraction, et distrait de l’ennui, pour le dernier look coûteux, film, son, produit technologique ou autre.Consommation Macht Frei. Le monde de la consommation est destinée à compenser pour le monde du travail salarié, et les gens travaillent pour trouver un peu après le loyer et les nécessités de consommer. Ainsi, le tapis roulant tourne. Les adolescents traîner sur ces Dali d’inspiration canapés en forme de lèvres, essayant de paraître sophistiqué afin d’adapter le mobilier, réduit à des objets esthétiques dans ce monde assez superficielle des relations médiées par des images, qui se trouve derrière la brutalité du pouvoir de classe, de la folie du marché et son protecteur – l’État. L’État est ici sous la forme des agents de sécurité; rémunérés au salaire minimum, ils se consolent avec le plaisir d’être au maximum écume, se gonflant sans cesse par vous harceler pour des infractions mineures. Les adolescents qui s’amusent avec des bruits d’animaux ou d’oiseaux cris sont entourés par ces rabat-joie et chassé. Le plaisir de détruire tous les autres plaisirs que ceux autorisés par la marchandisation de tout. Les clients fatigués qui s’y repose en s’asseyant sur ​​les escaliers sont dit d’aller de l’avant, même si elles gênent beaucoup moins que les choses inutiles sans fin – panneaux publicitaires, etc – dispersés autour de la décharge. Quel est le point de travailler pour un salaire de misère, si vous ne pouvez pas jouer à être un peu Hitler ou Sarko? Culte à l’autel de la marchandise ou allez vous faire foutre -. C’est le message
. Mais parfois la banalité s’effrite et le monde des choses s’écroule
samedi 18 Mars 2006, à la hauteur du mouvement anti-CPE, le Polygone a été transformé pour une peu de temps dans une arène de confrontation entre les forces de la vie (le mouvement social contre ce monde) -. et les forces de la mort (les entreprises, les flics, l’argent-terrorisme)
Une partie d’une manifestation contre le CPE est entré dans le centre commercial afin de se centrer sur une critique de commerce. Ils ont commencé à crier et à chanter et à chanter, liquider les gens de la sécurité avec des slogans «Police partout – Nulle part la Justice”, “Ceux qui récoltent la misère, la fureur truie”, “grève générale de tous les travailleurs salariés”, des trucs anarchiste standard au moment , mais assez revigorant dans le cadre de ce centre commercial à l’intérieur. Aucun dommage à quelqu’un ou quelque chose, les gens parlent d’une manière généralement conviviale. Peut-être les deux tiers des magasins tiré les volets, mais le troisième qui est resté ouvert ont été ignorés – et bien, n’importe qui avec un sens ou de la sensibilité ne démarre pas le pillage dans un tel espace clos. Et les cafés étaient encore en fonctionnement. Certaines personnes ont commencé à taper sur un rythme sur les volets, qui s’harmonisait avec les chants, sans doute effrayer ceux de l’intérieur pris au piège, qui n’avait aucune idée de ce qui se passait (et évidemment les propriétaires de magasins eux maintenus dans l’ignorance). Quelqu’un accidentellement renversé une chaise café, et tout à coup les gardes de sécurité a lancé une petite table à quelqu’un d’ouvrir et couper la tête, puis a continué de lancer des chaises et des tables – même s’il y avait pas mal de clients peu parmi la foule, les enfants, les handicapés en fauteuil roulant , etc; immédiatement après un flic sort un gros fusil et tire une balle flash, et ​​en même temps, les CRS, qui avait été convoqué à l’intérieur, ont tiré des gaz lacrymogènes – ce avec des touristes etc autour et à l’intérieur, créant ainsi un atmosphère de panique. C’est ce que l’on entend par «sécurité» (un mot délivré par le Ministère de la Vérité). Tout le monde se disperse, courir à l’extérieur, comme les CRS ​​commence à se charger. Tout le monde se met à courir à l’extérieur que les CRS ​​se précipitent, ils frapper le dos des jambes, mais ceux qui ont eu le bon sens de marche, n’ont pas été touchés – un peu comme les chiens – si vous montrer votre peur, ils sont plus vicieux.
Alors ils ont fermé le Polygone, avec une ligne d’environ 12 CRS prêts à se lancer.Quelqu’un mandrins vainement une bouteille à l’impossible à briser façade en verre, puis ils chargent, le même gars pointant le pistolet à billes flash à tout le monde, les yeux flagrante psychotique avec un “come on – Make my day” de l’air maniaque de lui, tandis que ils font un arrêt derrière lui. Les étudiants sont véritablement choqué par les gaz lacrymogènes. Midilibre lendemain a une photo de gardes de sécurité détenant des chaises, mais dit seulement il y avait un échange de missiles (pas vrai – c’est seulement de leur côté, au moins à l’intérieur du Polygone) et ne mentionne pas les gaz lacrymogènes. Il s’avère que les vendeurs et les gardiens avait été dit que le recours à des gaz lacrymogènes ont été faits pour lutter contre casseurs, qui, même si cela avait été vrai, ce qui n’était pas le cas, n’aurait guère de sens – comme si cassant une fenêtre est en quelque sorte pire que des gaz lacrymogènes, des balles de flash et la panique parmi la foule créée à l’intérieur, les enfants en poussette, etc Mais les spectateurs irréfléchis va avaler et justifier toute conneries, même si elle n’a pas d’autre logique que engourdissement eux-mêmes à la dureté de l’injustifiable.
Pas de sécurité garde a été arrêté pour GBH, surprise surprise. À l’Université de Paul Valéry à cette époque il y avait un graffiti qui disait “Pour être un garde de sécurité est un travail sale» (et à côté il était écrit: «Mais y at-il une telle chose comme un travail propre»).
9 jours plus tard , le 27 Mars 2006, il y avait un peu de l’imagination, si doux, la vengeance pour le gaz lacrymogène: 150 boules puantes ont été abandonnées dans le quartier commerçant.
La finance / fictif du capital induite par la crise frappe le monde et les attaques brutales de la décision demande une réponse de classe beaucoup plus grande que le mouvement anti-CPE de 4 ans, si des masses d’individus sont à éviter une dépression massive, isolement chronique et les sentiments intensification de suicide. Il n’y a pas d’autres solutions que celles que vous organisez-vous.

Depuis lors, le 23, il y avait une tentative d’auto-réduction dans un supermarché à Scionzier, à proximité de la frontière française suisse. Situé à 15 personnes est allé avec l’idée de distribuer de la nourriture gratuitement aux grévistes de la région. Les tills ont été bloqués et il y avait des négociations avec le gestionnaire, qui, surprise, surprise, n’a pas été convaincu par l’argument selon lequel la richesse devrait être redistribué. Face à la menace immédiate de la police, ils se retirèrent, en espérant qu’au moins leurs trolleybus fulls d’aliments congelés ont fondu après une heure. En Juin 2009 à Marseille une auto-réduction, il était un peu plus de succès. 30 personnes, dont la moitié avait dit qu’ils ne voulaient pas faire quelque chose d’illégal, rempli à ras bord 10 ou 11 chariots et a essayé de négocier avec le directeur, qui a crié tout de suite “Pas de négociations!”. Un gars dit: – “OK – permet de repartir avec des chariots!» Et tout le monde vient rapidement se précipita avec eux, y compris la plupart des acheteurs qui n’avais pas participé à l’action jusque-là, mais il a rapidement décidé que le moment était opportun pour augmenter leur salaire social en refusant de payer.

Pour le moment, je vais devoir en rester là – il ya une Assemblée générale, je tiens à rendre et je suis en retard. Toutes mes excuses si il ya des fautes de frappe – l’habituel «trop de choses à faire trop peu de temps”.
Juste une finale bits utiles d’aide j’aimerais liés à cette caricature :
Cela devrait être traduit en français: http://www.booksatoz. com / Witsend / thé / orwell.htm Et cela devrait être traduit en anglais: http://www.youtube.com/watch?v=Sb1y7UWpMdk

Ajouté un peu plus tard:

Une télé rapport indique que l’un des raffineries cruciaux (dans mon agitation, je n’ai pas compris laquelle) la CGT n’a même pas mis le retour à un vote – et les autres raffineries emboîté le pas (c’était après Total avait annoncé ce matin – comme un fait accompli – que les raffineries de retourner au travail aujourd’hui, de toute évidence, la CGT a fait un derrière l’affaire dos, ce qui n’a pas été contestée par les travailleurs). Ainsi que les dockers de Marseille ont repris. 59 camions-citernes ont été bloqués à l’extérieur le port de Marseille ce matin, maintenant ils sont tous de chargement dans le port comme la cavalerie sauver la France des Indiens frappante.

Mais les universités, ayant commencé le blocus de bon depuis que, lundi dernier, bloquent toujours, et certains ont voté pour le blocage de la semaine prochaine, y compris le blocus des sections d’admin …

France – Bref aperçu de certains des événements les plus récents

«En grève»: pas de cours aujourd’hui – pas de société de classe demain

6 novembre 2010

Bien que le courant dominant des médias internationaux présente la France comme ayant retrouvé la paix et la tranquillité, avec les dépôts pétroliers, stations d’essence, les raffineries et les pétroliers qui reviennent tous à la normalité, fonctionne selon la loi de la valeur, la réalité bourgeoise est encore contestée sous différentes formes.

Ce qui suit est juste un aperçu très superficiel de certains événements récents. Il est impossibe de vérifier à quel point ces événements sont exagérées ou déformées à travers les lunettes teintées de rose de divers idéologues révolutionnaires, comme les médias alternatifs est souvent désespérée pour gonfler les actions de quelques personnes pour les faire passer pour beaucoup plus important que ils sont, tout comme le grand public minimise les choses. D’autre part, certains radicaux, réagissant à l’exagération excessive, ont aussi tendance à minimiser ou d’ignorer certains événements importants. Dans ce labyrinthe, la lutte honnêtement présenter les faits – sans les regarder à travers l’une des extrémités d’un télescope – n’est pas facile.
Je vais parler de ce que je connais des gens que je fiducie ou de knoweldge de première main dans un texte futur. Pour le moment, mis à part un certain nombre de choses, je vais me limiter à des informations tirées de l’alternative et / ou les médias traditionnels.

Hier, 5th Novembre :
Au moins la moitié des lycées de Montpellier ont été bloqués. Pas de nouvelles nationales à ce sujet (ou nouvelles alternatives, autant que je peux dire). Cependant, le Front national français, un gang de Le Pen, mentionner sur leur site internet le fait qu’il ya eu des blocages de plusieurs lycées depuis le retour des vacances de Toussaint Tous les thoughout France et ils appellent les gens à créer des anti-blocage des comités d’organisation grâce à Facebook (les blocages originales de lycéens ont été organisées par des messages Facebook de retour en Septembre). J’ai entendu parler de blocus définies à Sete, Flers, Paris (Montreuil), Le Mans et Perpignan, mais il est très probable il ya eu des blocages dans plusieurs autres villes aussi ailleurs. Lycéens ont été arrêtés dans divers endroits à travers le pays, certains à peine jetant des œufs.
A Bayonne, la Banque de France a été bloqué. . Aucune mention dans les nouvelles nationales
infirmières en grève dans une grève de 3 semaines à l’hôpital Tenon à Paris a utilisé une partie manoeuvres menant juridique compliqué, très rarement utilisé, et que je ne comprends pas très bien, pour éviter d’être réquisitionné – être forcé de retourner au travail ou face à une forte amende ou d’emprisonnement. 2 ou 3 infirmières rester là, sous les ordres de réquisition, de donner des conseils à la réception.
nouvelles Mainstream était de blocages des voies ferrées par le mouvement anti-nucléaire, Greenpeace saisissant avec le feu des projecteurs. C’est parce qu’il ya une énorme quantité de déchets nucléaires hautement radioactifs sont transportés à travers le nord de la France à l’Allemagne, rien qu’en Allemagne il ya déjà 30.000 manifestants attendent le train, avec 16.000 policiers déployés.

Sur Novembre 4th :
Les blocages ont eu lieu dans les aéroports suivants:
Bordeaux, Nantes, Toulouse, Roissy, Orly et Clermont-Ferrand. Ce fut dans les médias traditionnels, ainsi que celui de remplacement. A l’aéroport de Toulouse un gars dit à la radio, “Nous sommes là pour tout gâcher – c’est la seule façon de se faire entendre”
Dans le même temps, certains incinérateurs ont continué à être bloquée par des piquets en grève dans la région autour de Paris.
Plusieurs universités ont poursuivi leurs barrages: Paris 7 & 8, Grenobles 2 et 3, Strasbourg, Rouen, Lyon, Saint-Etienne, Angers, Nantes, Rennes, Limoges, Toulouse et le symbole obsessionnel de les nostalgiques de ’68 – la Sorbonne a été occupée, ainsi que l’Université de Poitiers. Plusieurs centaines d’étudiants ont bloqué bloquantes le bâtiment d’administration de l’Université de Strasbourg, jusqu’à ce que les CRS ​​a effectué une visite sympas. Une occupation nocturne de l’Université de Toulouse a été expulsé par les CRS.
Montpellier 3 a été bloqué le 25 Octobre, quand une assemblée générale de quelque 800 votée par au moins 75% de bloquer la place pendant les vacances de la Toussaint. Le blocus a été renouvelé le 28 Octobre avec un simple vote à 55% pour la poursuite, un vote qui s’est terminée dans la violence de la part de quelques-unes des anti-bloqueurs. Mais le Nov.4th, un long débat tendu chauffée (pendant un été indien) a pris fin avec les bloqueurs anti-gagner de 66%. Ils avaient été convoqués par e-mails envoyés par le président de l’université et par Facebook ainsi: le deuxième jour après la fin des vacances, le seul argument anti-bloqueurs », mis à part le mensonge que le blocus était illégal, était que ils voulaient poursuivre leurs cursus, et depuis le tout début, ils ont refusé d’écouter tout autre argument (le lendemain – hier – le 5 Novembre Montpellier 3, peut-être la seule université où le blocus a été levé, était la seule université mentionnée sur nouvelles nationales).
Dans flics Angers empêché les jeunes qui marchent à l’UMP (parti de Sarkozy) HQ.
Il y avait un Snailspace opération sur l’autoroute A1 entre Paris et Lille. Ceux-ci sont de plus en plus difficile à réaliser car les chauffeurs obtiennent souvent une amende et beaucoup ont perdu 6 points sur leur permis de conduire (le même nombre de points perdus est imposée pour conduite qui cause la mort accidentelle – homicide involontaire coupable).
Il y avait un “Toll- libre “blocus de la cabine de péage près de Rennes – La Gravelle – permettre aux gens de sortir de l’autoroute sans payer le péage (ce qui a souvent fait partie du mouvement actuel – et est évidemment très populaire auprès des automobilistes).
Blocus de France3 (la télévision nationale la station ) à Vanves.
Blocus de l’exposition Monet au Grand Palais (Champs-Élysées), à Paris. “No Money pour Monet” tract distribué.
Blocus d’un dépôt d’essence à Guéret pendant 6 heures.
Blocus d’un dépôt de bus à Villeneuve d’Ascq – plus de 100 bus bloqués.
blocus partiel du port de Brest.

Aujourd’hui – Samedi 6 Novembre – il y aura des manifestations nationales dans la plupart des grandes villes à travers le pays.

“La France contre l’austérité” n’a pas vraiment d’exprimer les sentiments parmi ces gens qui luttent dans le pays: «La France contre violemment baisée dans le cul sans vaseline” est probablement un peu plus précis.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article