Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

28 juin 2016 : en août 1976, en refaisant le dallage de la cour du Palais de justice de Rouen, des terrassiers découvrent une cavité mystérieuse. Alertés les archéologues identifient un édifice roman construit vers 1100, juste après la première croisade. D'une dimension d'environ 10 mètres sur 15, avec des murs d'élévation de 1,30 mètres d'épaisseur, il s'agit de la partie basse d'une maison de trois ou quatre étages à l'origine.

Gravés dans les pierres, plusieurs graffitis hébraïques font référence à un verset du Livre des Rois : « Que cette maison soit sublime (pour l’éternité) ».

Au cœur de l’ancien quartier juif, c’est le plus ancien monument juif de France sinon d’Europe, dont l’usage est encore débattu : résidence privée, synagogue ou école rabbinique (dans ce cas, ce serait l’unique école rabbinique médiévale conservée à ce jour au monde).

En 1977, Jean Lecanuet, alors maire de Rouen et garde des sceaux, a obtenu que cette « Maison Sublime », au cœur de l'ancien quartier juif de Rouen, soit classée monument historique et qu’une crypte soit construite pour la rendre accessible au public.

Fermée au public en 2001, en raison du plan Vigipirate, la crypte a été rouverte en 2009 de façon restreinte, à raison d'une visite par semaine de 18 personnes accompagnées d’un guide-conférencier.

Appelé à son chevet, le Laboratoire de recherche des monuments historiques (LRMH) a diagnostiqué de graves dégradations de l'édifice du fait de l'absence de ventilation et des remontées de la nappe phréatique. Des travaux de sauvegarde ont été ordonnés en avril 2016. Ils consistent à poser un drain en périphérie du monument, isoler la dalle recouvrant l’édifice, créer un sas à l’entrée et élargir l’escalier d'accès.

Ces travaux d'un montant de 780 000 euros doivent être financés pour partie par l'État, par le mécénat d'entreprise et par une souscription publique, laquelle a été officiellement lancée le 14 juin 2016 par la Fondation du Patrimoine (on peut faire un don en ligne ou télécharger le bulletin de souscription sur son site).

Pour tout renseignement complémentaire, on peut se reporter au site La Maison Sublime dont l'un des animateurs, le conférencier Jacques-Sylvain Klein, est l'auteur d'un guide de référence sur le monument, La Maison Sublime, l'école rabbinique & le royaume juif de Rouen.

Voir : Le « royaume juif » de Rouen

Commenter cet article