Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Patrick Granet

Le massacre dans un club LGBT d’Orlando, le 12 juin 2016, a été commis par haine des autres, par haine de la différence, par obsession pour la norme hétérosexuelle. Que le meurtrier se soit étiqueté Daech ne doit pas faire oublier cette cause première.

Alternative libertaire condamne avec colère et horreur la tuerie survenue au Pulse à Orlando dans la nuit du 11 au 12 juin. Cet acte de haine qui a fait au moins 49 morts et 53 blessé.es est effroyable. Il s’inscrit dans une longue liste de crimes, d’agressions et de violences envers les lesbiennes, gay,bisexuel.les et transgenre (LGBT) qui ont lieu partout dans le monde.

Cette fois, c’est de djihadisme que le crime s’est habillé. Étiquetage opportun à notre époque, pour les assassins qui veulent faire parler d’eux en s’ornant d’un alibi idéologique.

Un certain nombre de médias internationaux ont voulu invisibiliser la cible de ce crime. Or c’est bien un club LGBT qui a été visé. L’homophobie, la biphobie et la transphobie continuent de faire des victimes parce que certaines orientations sexuelles sont encore et toujours considérées comme « déviantes ».

Nous évoluons dans un climat délétère qui rend possible les paroles et les actes de haine trop peu souvent condamnés.

Les messages de soutien envers les victimes de la part de La Manif pour tous et autres homophobes notoires tels Christine Boutin ou Robert Ménard ne sont que de la poudre aux yeux alors que leur attitude au quotidien contribue à diffuser et à légitimer la LGBT-phobie tant dans les esprits que dans les actes.

Le crime d’Omar Mateen est un crime réactionnaire, c’est un crime fasciste face auquel notre colère et notre tristesse sont immenses. Notre détermination à combattre ce monde injuste et inégalitaire n’en est que plus forte. Pour une société dans laquelle chaque personne puisse s’épanouir individuellement et collectivement dans le respect de ses identités et de ses sexualités.

Alternative libertaire, le 13 juin 2016

Rechercher :

Commenter cet article