Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SERPENT -  LIBERTAIRE

anarchiste individualiste

Une série d’agressions sexuelles à Cologne provoque un déferlement de préjugés racistes

La police de Cologne, dans l’ouest de l’Allemagne, a enregistré mardi 5 janvier quatre-vingt dix plaintes pour des faits de vols et d’agressions sexuelles, dont une plainte pour viol, perpétrés la nuit de la Saint-Sylvestre. Tous se sont produits sur une place centrale de la ville, entre la cathédrale et la gare. Cette masse d’agressions scandalise l’Allemagne. Mais depuis que la police a fait état de témoignages selon lesquels les auteurs seraient des hommes « d’apparence nord-africaine », c’est un flot de préjugés racistes qui a pris le relais de l’indignation sur le sort réservé aux femmes ce soir là à Cologne – et à leur quotidien dans l’espace public. Ces suppositions sur l’origine des agresseurs ont été reprises dans un grand nombre de médias, y compris en France, alors même que la police n’a pour l’instant arrêté que trois suspects sur lesquels elle n’a communiqué aucun élément officiel.

Selon la police de Cologne, dès 21 h le soir du 31 décembre, plusieurs centaines de personnes, en majorité des hommes, se trouvaient sur cette place du centre de la ville. En partie ivres, ils lançaient pétards et feux d’artifices – qui sont en vente libre et autorisés en Allemagne pour la Saint-Sylvestre. À 23 h, la foule regroupe un millier de fêtards et de badauds. La police est présente sur les lieux. Elle intervient même pour faire évacuer une partie de la place. Mais ce n’est qu’après qu’elle se rend compte des agressions dont ont été victimes, en majorité, des femmes. Les plaintes de femmes agressées, souvent pour des vols de portefeuilles et de portables, commencent à affluer.

Dans un communiqué, la police déclare que « les suspects tentaient, par les attouchements, de détourner l’attention des femmes à qui ils étaient en train de voler des objets de valeurs ». Elle fait aussi état de témoignages selon lesquels les agresseurs auraient été d’« apparence nord-africaine ». L’élément a ensuite été repris sans précaution par un grand nombre de médias. Pourtant, mis à part ces suppositions basées sur leur apparence, la police n’a fourni aucun élément officiel sur les agresseurs. Le mercredi 6 janvier, le ministre de l’Intérieur de l’État-région dans lequel se trouve Cologne a indiqué que la police avait pour l’instant ciblé trois suspects. Aucun élément n’a pour l’instant été fourni sur leur identité.

Une série d’agressions sexuelles à Cologne provoque un déferlement de préjugés racistes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article